« Élocution » est un mot du genre féminin, provenant du grec « phrasis ». Il désigne la manière dont une personne s’exprime et articule les phrases. Ce même mot est également employé pour décrire la manière dont une personne fait part de ses idées.

La définition de l’élocution

On désigne aussi par élocution la façon dont les sons sont exprimés, ou encore la manière qu’a une personne de choisir ou d’arranger les mots. En outre, le terme fait référence, en rhétorique, à l’une des trois parties qui s’intéressent au choix et à l’arrangement des mots.

En français, le mot « élocution » se caractérise par un champ sémantique se déclinant en trois principaux axes.

  • Un axe fonctionnel: il intègre l’articulation, la diction, le débit.
  • Un axe stylistique: il s’agit de la manière pour une personne de choisir, d’arranger les mots et les phrases par lesquels il exprime sa pensée.
  • Un axe rhétorique: il s’agit de la branche de la rhétorique qui traite du style, de l’emploi des figures et des genres élevé, bas ou sublime.

Caractère linguistique

Le sens du mot “élocution” prend aussi en compte un aspect linguistique, où les figures microstructurales, à cause de la précision avec laquelle elles s’identifient, sont aussi appelées des « figures d’élocution ou de diction ». Il s’agit par exemple de l’antistrophe, de l’anaphore ou de l’adynaton.

L’élocution peut être nette, facile, élégante, saccadée ou laborieuse. En Belgique, l’élocution désigne dans un contexte scolaire un exposé oral au cours duquel l’exposant n’a pas à échanger avec son auditoire.