La « moula » est un terme qui a récemment refait son apparition et qui est désormais très utilisé dans le milieu du rap français depuis quelques mois. Il se répand à un point tel qu’il a fait l’objet de nombreuses requêtes des internautes sur Google. La « moula » est à cet effet le 9ème mot le plus recherché sur Google.fr (version française de Google) en 2019. Alors, avez-vous déjà entendu cette expression ? De quoi s’agit-il ?

Les origines du terme « moula »

Le mot « moula » aurait vu le jour aux États-Unis dans les années 30. Une grande majorité de personnes considéraient que le mot venait de l’espagnol « mula » qui signifie « mule », une expression en rapport avec ceux qui transportaient de la drogue ou de l’argent.

Par ailleurs, nous notons que pour d’autres encore, ce mot vient de l’américain « moolaah », un terme utilisé en argot pour désigner l’argent.

Exemple : à écouter à 1’31

Des États-Unis à la France, le mot a conservé son sens

Très rapidement, le terme a commencé à être utilisé dans le rap américain, notamment dans les années 1980. Chuck Brown l’a employé dans la chanson « We need some money », quelques années avant G Len qui, à son tour, l’a utilisé en 1995 dans son titre « For the money ». C’est au cours de cette même année que le mot a été employé dans le rap français par Akhenaton dans son morceau « J’ai pas la face ».

L’expression fit à nouveau son apparition en France près de vingt ans plus tard via Booba dans son tube « Caramel » (2012), avant que MHD ne la reprenne en 2016 et que Heuss l’Enfoiré participe grandement à la populariser entre 2018 et 2019. La moula peut alternativement signifier l’argent ou le cannabis. L’expression « mettre la moula », quant à elle, peut faire référence à « mettre la pâtée ».