On parle de bulle immobilière lorsque les prix de l’immobilier grimpent rapidement et de façon anormale sans que le niveau de vie des individus ait augmenté. C’est un phénomène très redouté par les investisseurs immobiliers.

Causes et conséquences de la formation d’une bulle immobilière

Une bulle se forme lorsque la demande de biens immobiliers excède grandement l’offre. Ce déséquilibre du marché peut avoir différentes causes. Il y a :

  • Les causes d’ordre structurel ;
  • Les causes d’ordre conjoncturel ;
  • Les causes d’ordre réglementaire et/ou budgétaire ;
  • Les causes d’ordre sociologique.

Les causes d’ordre structurel incluent tous les facteurs qui peuvent donner lieu à un déséquilibre structurel du marché immobilier. Les causes d’ordre conjoncturel sont attribuables au caractère flottant des taux d’intérêt. Lorsque le taux d’intérêt baisse, les ménages ont plus de facilité à s’endetter pour acquérir des logements. Et si la demande dépasse exagérément l’offre, on assiste à la formation d’une bulle immobilière. Il en est de même quand les ménages anticipent l’inflation du taux d’intérêt et font des investissements immobiliers.

Une mauvaise politique d’urbanisation peut aussi conduire à un déséquilibre du marché immobilier. La mauvaise gestion du patrimoine immobilier et les restrictions dans l’octroi des permis de construire sont deux exemples de causes d’ordre réglementaire. Quant aux causes sociologiques, on peut citer : le mimétisme comportemental, les craintes par rapport aux financements futurs de la retraite, le futur incertain…

La conséquence principale de la formation d’une bulle immobilière est la perte monétaire lorsque la demande chute brutalement. On assiste alors à une baisse exponentielle de la valeur des prix des biens immobiliers (encore appelé krach). Les propriétaires ayant acquis des biens à des prix supérieurs à leur valeur réelle se retrouvent dans une situation d’endettement.

En résumé, une bulle immobilière est une bulle spéculative qui affecte le marché de l’immobilier. Elle a pour cause un déséquilibre très important entre l’offre et la demande. La conséquence majeure d’une bulle immobilière est l’endettement auquel doivent faire face les nouveaux propriétaires lorsque la bulle éclate.