La kinésiologie est une thérapie capable d’identifier et de traiter, à base d’un test musculaire, les causes d’un trouble. Son but est de rétablir l’équilibre psycho-corporel du patient afin d’améliorer sa santé globale. Un praticien de cette thérapie intervient dans plusieurs cas d’anomalies physiques, mentales et sociales. Que soigne un kinésiologue ?

Les troubles du sommeil

Les insomnies sont la plupart du temps des conséquences d’anomalies psychologiques ou psychosomatiques. Ces anomalies trouvent leurs sources dans divers éléments. Il s’agit entre autres du burn-out, de mauvaises conditions et d’hygiène de vie, etc. En cas de troubles du sommeil, la kinésiologie se présente comme une bonne voie de traitement.

Ici, le kinésiologue identifie tout d’abord les obstacles au sommeil afin de les éradiquer. Pour y parvenir, il s’appuie sur son outil de travail qu’est le test musculaire (ou biofeedback). L’objectif de la démarche est de rééquilibrer le corps et le psychique sur les plans hormonal et énergétique. De cette manière, les causes de l’insomnie sont directement traitées et le patient recouvre une horloge biologique stable.

Les peurs ou les phobies

Pour les cas de phobies et de peurs, la kinésiologie propose également des solutions efficaces. Ces traitements englobent l’ensemble des peurs ou des phobies auxquelles un individu peut être sujet. Ce sont notamment la peur des trains, la peur de tomber malade, la phobie des avions, etc. Elles se comptent par centaines.

Pour chacune d’elles, la manœuvre du kinésiologue est la même. Elle consiste à scruter le passé du patient afin d’y déraciner les évènements déclencheurs de ses peurs. En d’autres termes, le kinésiologue fouille la mémoire inconsciente du malade et y supprime les causes de la phobie. À la suite de cela, il soigne les causes émotionnelles et énergétiques des peurs dans le présent.

Des problèmes physiques récurrents

Remettre en bonne condition physique les personnes fait partie des soins que propose un kinésiologue. Les problèmes physiques sont récurrents le plus souvent à cause de la posture ou encore d’une mauvaise circulation énergétique. À cet effet, le kinésiologue travaille sur la récupération de manière à améliorer la circulation énergétique, la motricité et la posture.

Le programme de travail s’articule autour d’une série d’exercices d’intégration corporelle. Ces exercices en question débloquent des tensions musculaires et augmentent la vitalité du patient. En plus, ils accroissent la force mentale et la concentration du patient.

Globalement, la kinésiologie fournit un concentré d’aptitudes qui éloigne de façon significative, la récurrence des problèmes physiques.

Les problèmes d’apprentissage en général

Une thérapie basée sur la kinésiologie est aussi en mesure de régler des troubles liés à l’apprentissage en général. Dans ce cas, on parle de kinésiologie éducative. À la base, la kinésiologie considère l’esprit et le corps comme un tout. C’est en quelque sorte ce qui définit les fondements et les orientations de ce traitement.

Ledit traitement que fait un kinésiologue débute par un contact physique dont le rôle est de déceler les faiblesses énergétiques du patient. Puis s’ensuivent des exercices axés sur l’entraînement de la mémoire et de la cognition. Le patient apprend à bouger, penser et réfléchir dans la pleine mesure de ses moyens. Il s’organise et communique mieux. De même, il constate une nette amélioration de son comportement et de ses facultés de compréhension.

Les difficultés relationnelles

La kinésiologie dite “relationnelle” s’occupe des relations amoureuses, professionnelles et familiales. Elle s’applique généralement pour diminuer les blocages qui ternissent la santé d’une relation. Parmi eux, on peut citer les conflits, le stress ou encore la dépendance (en couple).

Le kinésiologue enseigne à son patient comment puiser l’énergie dans l’amour que lui inspire l’autre. Cet enseignement facilite au patient, la compréhension des mécanismes psychologiques impliqués dans les relations humaines. Ainsi, il cerne mieux l’anatomie des liens qui le rattachent à sa famille ou à ses amis et collègues. C’est ce qui améliore son niveau relationnel de façon globale.