La schizophrénie est une maladie mentale chronique sévère dont on n’est pas encore arrivé à déterminer les causes. Un schizophrène est donc une personne souffrant d’une maladie psychiatrique chronique qui se caractérise par des distorsions de la pensée, des émotions, du comportement, du langage, un sentiment de morcellement de soi et une perception altérée de la réalité. Le terme schizophrénie signifie littéralement « maladie de la scission de l’esprit ».

Comment reconnaître les schizophrènes ?

Les schizophrènes entrent souvent dans des phases aiguës que l’on peut qualifier de périodes de crise. En d’autres termes, ce sont des périodes au cours desquelles la qualité de vie de ces personnes est fortement dégradée. Lorsque ces phases prennent fin, elles rentrent dans une période relativement calme, puis le cycle recommence. Ces personnes présentent un risque élevé de suicide.

Les bouffées délirantes constituent les premiers symptômes de cette maladie. Dans ce cas, une hospitalisation s’impose parfois. Cependant, les symptômes de la schizophrénie sont variables d’une personne à une autre. On qualifie certains symptômes de « positifs » (hallucinations) tandis que d’autres sont « négatifs » (isolation, tentative de suicide, catatonie, etc.). Au nombre des symptômes les plus fréquents, on peut citer :

  • les hallucinations visuelles et auditives,
  • les angoisses,
  • les délires,
  • les troubles du sommeil,
  • la paranoïa,
  • la dépression.

Peut-on traiter cette maladie ?

Une fois qu’elle est diagnostiquée, la schizophrénie se traitependant toute la vie du patient. On ne guérit pas de la schizophrénie. Le traitement comprend la prise de divers médicaments, couplée à un suivi psychothérapeutique et psychosocial. Par ailleurs, pour que cette maladie impacte le moins possible la vie de la personne qui en est atteinte, une présence renforcée de ses proches pourrait être requise.