Permettant la lubrification de l’appareil génital féminin, la cyprine est une sécrétion vaginale qui se produit à l’entrée du vagin de la femme. Elle est secrétée par les glandes vestibulaires. La particularité de la cyprine est de n’être secrétée que lorsque la femme est en état d’excitation sexuelle. Sa sécrétion se constate par une sensation d’humidité.

Production de la cyprine

La lubrification vaginale joue un rôle essentiel dans la sexualité féminine. Elle se compose d’eau, d’urée, d’acide lactique, d’aldéhydes, de cétones et de nombreux micro-organismes bactériens. Ces derniers vous protègent contre les infections. La sécrétion de la cyprine commence dans le tiers distal au fond du vagin.

C’est en fait ce qui explique que la cyprine n’apparaît pas aussitôt au niveau de la vulve lorsque vous êtes excitée, mais elle prend le temps d’y migrer depuis le fond du vagin. Notez toutefois que l’odeur, la texture et la couleur (translucide sans isolation des leucorrhées physiologiques) de la cyprine peuvent changer et être désagréables, lorsque vous avez une mauvaise alimentation, des infections, ou lorsque vous consommez des drogues. Votre cycle menstruel peut aussi en être la cause.

Le rôle de cette sécrétion

Comme vous pouvez l’imaginer après avoir compris le mécanisme de production, le rôle de la cyprine est de lubrifier la paroi vaginale et les petites lèvres, afin de faciliter et de rendre agréable la pénétration lors des rapports sexuels. Nous attirons votre attention sur le fait que malgré la possibilité de mélange de la cyprine et des pertes blanches, ce sont deux sécrétions bien distinctes.