Également appelées boules chinoises ou smartballs, les boules de geisha sont notamment célèbres grâce au fameux best-seller « 50 Nuances de Grey ». Et pourtant, leur origine n’est pas si récente. Ces boules étaient déjà utilisées par les concubines du roi pour préparer leur vagin avant l’acte. Depuis, elles sont devenues de vrais objets de plaisir qui se rangent à côté du canard et autres jouets intimes, mais pas que ! Plus qu’un simple sex-toy, elles disposent aussi aujourd’hui d’autres bienfaits santé qu’il ne faut pas négliger. Détails.

Les boules de geisha en tant qu’objets du plaisir

Comme leur nom l’indique, les boules de geisha sont de petites boules, allant souvent par paire, et reliées par un cordon qu’on insère dans le vagin pour booster le plaisir et le désir sexuel. Elles peuvent être utilisées à deux durant les préliminaires ou seule quand on recherche du plaisir en solo. À l’intérieur de ces boules se trouvent des billes qui, en s’entrechoquant, provoquent de délicieuses vibrations faisant monter le désir.

Si leur effet plaisir est garanti, les boules de geisha doivent aussi être bien utilisées pour être efficaces. Avant leur insertion, il faut veiller à leur hygiène. Étant en contact avec les muqueuses vaginales, elles doivent être propres. Afin de faciliter leur insertion, il ne faut pas hésiter à les lubrifier avec du gel lubrifiant ou de l’eau. Il faut introduire les boules l’une après l’autre. Présentez la boule à l’entrée du vagin, puis appuyez doucement pour la faire entrer délicatement. Grâce aux contractions du périnée, elle montera naturellement dans le vagin. Si ce n’est pas le cas, il ne faut pas hésiter à s’aider d’un doigt pour la pousser le plus haut possible pour un effet accentué garanti. Refaites la même opération pour introduire la deuxième boule.

Une fois les boules introduites dans votre vagin, il ne vous reste plus qu’à vous livrer à vos activités habituelles et/ou profiter des sensations de plaisir qu’elles procurent.

Les boules de geisha, de vraies alliées à la rééducation périnéale et à l’incontinence

Au-delà de leur aspect coquin, ces boules chinoises qui doivent leur nom aux geishas japonaises possèdent aussi d’autres effets bénéfiques. Les plus connus étant le renforcement du périnée après l’accouchement et la prévention de l’incontinence urinaire.

Rééducation du périnée

La grossesse fragilise le périnée. Ce n’est plus un secret pour personne. C’est la raison pour laquelle les jeunes mamans sont incitées à faire une rééducation périnéale après l’accouchement. Proposées par un kinésithérapeute ou une sage-femme, les séances de tonification du périnée comprennent des exercices à faire soi-même et des exercices de contractions biofeedback ou électrostimulation utilisant une sonde vaginale. Les boules de geisha peuvent aussi être utilisées dans ce sens.

Protection contre les fuites et la descente d’organes

Des exercices de contractions et de relâchement des boules de geisha à l’intérieur du vagin aident aussi à muscler et affermir le périnée. En solidifiant le plancher pelvien, ils aident par la même occasion à éviter les risques de fuites urinaires et de prolapsus ou descente d’organes consécutifs à l’accouchement. Dans ce second type d’utilisation de ce sex-toy qui fait aussi office d’accessoire de rééducation, on parle d’un emploi dit actif, car il faut réaliser des exercices spécifiques (exercices de Kegel) pour accentuer le travail du périnée et sa musculation.

Pour une efficacité optimale, il faut porter les boules de geisha tous les jours, à raison de 10 à 30 minutes dans le cadre de la rééducation périnéale.