Une panne sexuelle se caractérise par une incapacité à avoir ou à maintenir une érection suffisante pour tenir un rapport sexuel. Il peut s’agir d’une panne d’érection ou d’éjaculation précoce. Ce dysfonctionnement touche plus d’un tiers des hommes après la quarantaine. Le phénomène affecte également près de la moitié des hommes au moins une fois dans leur vie. Le hic, c’est que ça reste un sujet tabou dans notre société. En général, l’homme préfère se murer dans le silence pour ne pas se sentir ridicule devant sa partenaire ou ses proches. Cependant, il existe des moyens pour résoudre le problème. Que dire ? Que faire ? Qui consulter ? Découvrez les réponses dans ce guide.

Troubles de l’érection ou éjaculation précoce : que dire ?

Avoir une panne sexuelle est très embarrassant. Mais ce dysfonctionnement peut arriver à tout le monde. Avant de faire quoi que ce soit, il faut tout de même savoir reconnaître une dysfonction érectile d’une panne sexuelle. On parle de dysfonction érectile lorsque le problème est récurrent et dure depuis plusieurs semaines. Si vous êtes en couple, et qu’une panne survient, le mieux à faire, c’est de :

  • ne pas dramatiser et en parler à sa partenaire ;
  • utiliser l’humour pour créer un climat de détente.

Ne pas dramatiser et en parler à sa partenaire

Vous devez faire l’effort de dédramatiser la situation pour ne pas vous enfoncer davantage. Pour cela, il faut donc éviter de paniquer et de vous enfermer dans votre bulle. Il faut également éviter de clamer votre virilité alors que ça ne va pas.

Les tabous et les incompréhensions ne feront qu’amplifier le problème. Pour que votre partenaire ne le prenne pas mal, il est préférable de lui en parler le plus tôt possible. Le dialogue est très important dans un couple.

Que faire en cas de pannes sexuelles ?

Que faire en cas de pannes sexuelles ?

Utiliser l’humour pour créer un climat de détente

Même si vous instaurez le dialogue, la situation peut être parfois tendue après chaque échec au lit. Il faut donc détendre l’atmosphère pour créer un climat d’entente. Essayez de vous remémorer des histoires qui vous feront rire tous les deux. Cela permettra de vous rapprocher davantage de votre partenaire.

Panne sexuelle : que faire ?

Une panne sexuelle ne prévient pas. Elle peut survenir n’importe quand : au moment où l’on retire son pantalon, pendant la pénétration ou lors de la fellation. Mais, quel comportement adopter après une panne ? Il est conseillé de :

  • ne pas se focaliser sur son érection ;
  • continuer à avoir des contacts et privilégier les préliminaires.

Ne pas se focaliser sur son érection

Lorsqu’un homme perd son érection avant l’acte, il panique immédiatement, puisqu’il a l’impression de perdre le contrôle de son corps. Machinalement, il cherchera à redonner du tonus à sa verge en pensant à des images excitantes ou en se masturbant. En somme, il se focalisera sur son érection et augmentera sans le savoir la panique. Ce n’est pas le bon exemple à suivre. Il est plutôt conseillé de rester zen et de ne pas se focaliser sur son pénis en ce moment précis.

Continuer à avoir des contacts et privilégier les préliminaires

La seconde erreur à ne pas commettre, c’est d’éviter les contacts comme si l’amour se limitait seulement à la pénétration. C’est une réaction négative qui poussera naturellement chaque partenaire à se retrancher dans sa bulle. Cela est très important surtout si vous souffrez d’éjaculation précoce.

Vous devez donc accepter la situation, instaurer la communication et continuer surtout à avoir des contacts. Pour cela, mettez un accent particulier sur les préliminaires : caresses, massage, baisers. N’hésitez pas à utiliser énormément votre langue et vos doigts pour donner du plaisir à votre partenaire. Vous pouvez également utiliser des jouets intimes et essayer des jeux érotiques pour pimenter votre vie sexuelle.

Comment résoudre le problème ?

Lorsqu’une panne survient, il ne se sert à rien de se précipiter sur des aphrodisiaques ou des stimulants sexuels. Il faut rester calme et chercher à connaître les raisons du problème. Comme on le dit souvent, pour remédier à un mal, il faut comprendre son origine.

Comprendre la cause du dysfonctionnement érectile

Si la panne est temporaire, alors le problème ne se pose pas. Par contre, si c’est récurrent, cela peut être lié à un blocage psychologique : fatigue sexuelle, manque de désir envers la partenaire, stress au travail, problèmes financiers, dépression et chômage.

Le dysfonctionnement peut également venir d’un problème en couple, de la peur de l’intimité, ou d’une éducation religieuse. Dans certains cas, l’éjaculation précoce est liée à des moqueries ou des propos blessants d’une ex ou encore au manque d’amour des parents. L’angoisse liée à la performance peut aussi être à l’origine d’une panne sexuelle. Pour repartir sur de bonnes bases, vous devez donc prendre soin de votre santé mentale. Travaillez sur la gestion de vos émotions et ayez confiance en vous.

En dehors des problèmes psychologiques, une panne au lit peut être causée par une mauvaise hygiène de vie. L’alcool, le tabac les drogues peuvent engendrer des dysfonctionnements érectiles et l’éjaculation prématurée. Il faut donc les éviter.

Réduisez l’excitation afin d’éviter l’éjaculation précoce

Si vous avez un problème d’éjaculation précoce, une excitation excessive peut empirer la situation. Pour cela, évitez de vous remémorer des images trop excitantes. Ne pensez pas à des scènes érotiques ou au dernier film pornographique que vous avez regardé. Essayez de rester au maximum maître de vos émotions et gardez le contrôle de votre respiration.

Mettre un préservatif peut aussi vous aider à réduire l’excitation au niveau du frein du pénis. Il existe même certaines marques qui proposent des préservatifs un peu plus épais que la normale au niveau du gland pour remédier spécialement à ce problème.

Consulter un spécialiste pour les troubles de l’érection et l’éjaculation précoce

Le problème persiste malgré vos efforts ? Si oui, il est peut-être temps de consulter un sexologue. Il pourra vous aider à trouver la solution idéale à votre problème, qu’il soit lié à un blocage ou non. Il peut par exemple vous prescrire des traitements utilisés pour traiter les pannes sexuelles.

Est-ce qu’une “simple panne” sexuelle peut cacher un problème plus grave ?

Il ne faut surtout pas ignorer une panne sexuelle, car ce dysfonctionnement peut cacher des problèmes graves comme : le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Une hyperglycémie chronique peut causer ou aggraver une panne sexuelle. De plus, le diabète favorise l’athérosclérose. C’est une maladie qui entraîne un dépôt de plaques d’athéromes sur la paroi des artères, et empêche le sang de circuler normalement. Ce phénomène perturbe le mécanisme de l’érection.

Selon une étude, 75 à 90 % des individus qui souffrent d’insuffisances cardiaques ont des problèmes d’érection. On estime également qu’une panne sexuelle fait partie des premiers signes d’une maladie cardiovasculaire latente.

Que retenir ? Avoir une panne sexuelle n’est pas une fatalité. C’est une situation embarrassante qui peut arriver à tout le monde. Mais, il faut éviter de paniquer quand on perd son érection. En couple, il faut privilégier le dialogue et se focaliser plus sur les préliminaires pour prendre et donner du plaisir à sa partenaire. Si le problème persiste, il est conseillé de consulter un médecin.