L’expression « zone de chalandise » s’emploie dans le cadre des activités d’un établissement, d’une entreprise, d’un point de vente. Ainsi, lorsque vous entendez parler de connaître la zone de chalandise d’un établissement, sachez qu’il est question d’une étude du nombre de consommateurs éventuellement situés à proximité de cet établissement ou de ce point de vente.

La zone de chalandise c’est quoi ?

C’est la zone habituelle ou potentielle (en cas de nouvelle ouverture) de provenance de la majorité des clients de votre point de vente.

Plus simplement, en tant qu’entreprise ou boutique de vente, la connaissance de la zone de chalandise consiste en l’identification des zones de provenance de vos clients. Une zone de chalandise regroupe souvent plusieurs zones, lesquelles se distinguent selon la distance qui les sépare de votre point de vente.

Les critères d’appréciation de la zone de chalandise

Les critères d’analyse d’une zone de chalandise varient selon que le point de vente concerné est ancien ou nouveau. Ainsi, en amont à l’ouverture d’un point de vente, en réalisant une étude du potentiel commercial de votre zone d’implantation, les distances et le temps de déplacement, dans une moindre mesure, sont les facteurs qui entrent en ligne de compte pour déterminer votre zone de chalandise.

Si vous aviez déjà un point de vente, la zone de chalandise s’apprécie en fonction des adresses des clients, lesquelles ont été obtenues via les moyens classiques de paiement comme le chèque ou les cartes de fidélité. Vous pouvez également obtenir l’adresse de vos clients via leur code postal lorsqu’ils viennent à la caisse.

Dans tous les cas, la zone de chalandise est divisée en zones primaire, secondaire et tertiaire, selon le nombre d’habitants de chaque subdivision géographique habitués au point de vente.