L’hypnose utilisée comme une thérapie peut avoir des effets positifs sur la santé psychologique ou physique. Ici, on parlera d’hypnose thérapeutique ou d’hypnose médicale. De nos jours, beaucoup de personnes ont recours à cette pratique à diverses fins, notamment pour perdre du poids. Le but est de parvenir à changer ses habitudes alimentaires pour éliminer les kilos en trop, sans régime ni frustration.

Peut-on réellement maigrir grâce à l’hypnose ?

Pour perdre des kilos, il faut avant tout changer de comportement vis-à-vis de son alimentation. Mais on sait tous que c’est plus facile à dire qu’à faire. Car on est souvent amené à ne plus consommer ses aliments préférés.

En plus de suivre un bon régime alimentaire, il faut aussi pratiquer une activité physique. Là aussi, tout le monde n’arrive pas à libérer son emploi du temps pour aller régulièrement à la salle de gym. Et c’est là qu’intervient l’hypnose.

L’impact de l’hypnose sur votre bien-être

Si la dépendance alimentaire traduit un comportement compulsif envers la nourriture, l’hypnose vient donc aider les patients à changer leurs habitudes de consommation pour adopter un mode de vie plus sain afin de garantir des résultats durables. N’ayez donc plus de doute à ce sujet, vous pouvez maigrir grâce à l’hypnose, et ce, sans souffrance.

L’hypnothérapie consiste à utiliser le pouvoir de la suggestion positive et des visualisations pour changer les pensées des patients. À cette fin, le patient doit d’abord entrer dans un état de relaxation intense. Dans cet état de conscience modifié, souvent comparé à une sorte de rêverie, l’esprit conscient se repose et le subconscient, bien plus ouvert aux suggestions du thérapeute (idées, sentiments, comportements, pensées, réactions, etc.), devient plus actif.

À partir de là, il suffit d’aider le patient à remplacer des comportements nocifs ou inappropriés par des attitudes favorables à son bien-être. Le subconscient étant très réceptif, l’hypnothérapeute fait des suggestions pour changer les actions de son patient en rapport avec un objectif précis.

Il est donc essentiellement question de reprogrammer l’esprit du patient vers des attitudes positives.

PERDRE DU POIDS Avec L'Hypnose

Maigrir grâce à l’hypnose : comment ça se passe ?

Dans ce cas précis, l’hypnothérapeute cherche à éliminer les mauvaises habitudes alimentaires du patient. Il va donc utiliser des visualisations et des suggestions pour remplacer les schémas de pensées qui mènent à la suralimentation, par des attitudes plus positives, saines et équilibrées, en relation avec la nourriture.

Toute cette démarche demande bien sûr une bonne connaissance des problèmes du patient et la mise au point de suggestions répondant parfaitement aux problèmes. C’est pour cela qu’il est fortement recommandé de solliciter les services d’un professionnel sérieux et compétent.

Comment se déroulent les séances d’hypnothérapie ?

Le rôle d’un hypnothérapeute n’est pas de proposer un régime alimentaire à ses patients. Il consiste plutôt à aider ces derniers à adopter un nouveau mode de vie leur permettant de perdre du poids sans s’infliger un régime trop restrictif. Voilà pourquoi le professionnel doit d’abord engager une petite conversation avec son patient pour mieux comprendre son histoire et savoir ainsi comment l’aider.

Au cours des premières séances, le subconscient du patient sera d’abord reprogrammé grâce à l’hypnose. Durant les autres séances, l’hypnothérapeute va l’amener progressivement à adopter de nouvelles habitudes alimentaires pour perdre rapidement du poids.

Cette technique aide également les personnes concernées à régler les problèmes psychologiques pouvant expliquer leurs mauvaises habitudes de vie (haine du sport, gourmandise excessive, etc.). Elle identifie les sources psychologiques qui déclenchent ces mauvaises habitudes afin de les corriger et de créer des schémas plus positifs.

Sur quoi agit la dépendance à la nourriture dans notre cerveau ?

Le concept de dépendance à la nourriture s’appuie sur des constatations neurobiologiques mettant en évidence des similarités entre les processus de prise d’aliments et les comportements addictifs. Le premier circuit de cette tendance compulsive à manger est celui de la récompense, via une action de la dopamine, un neurotransmetteur du cerveau.

Le niveau de dopamine activant ce circuit dépend de la nature des aliments ingérés : plus l’aliment est riche en énergie et plaisant au goût, plus la dopamine est libérée, renforçant ainsi l’intensité du sentiment de récompense.

Un autre circuit impliqué est le système des endorphines. Il s’agit de composés morphiniques endogènes produits par le cerveau lors de la prise de substances psychoactives et de certains nutriments tels que les sucres et les graisses. Ces endorphines se lient ensuite aux récepteurs opioïdes, provoquant un sentiment de plaisir.

Une dérégulation de ces systèmes génère une quête ou une envie permanente, un manque à combler, un état d’incertitude constante pour l’organisme, qui ne sait plus gérer son apport calorique. Cet état d’incertitude est ressenti comme une forme d’insécurité.

On pourrait donc affirmer que la nourriture revêt un rôle affectif et une fonction de soulagement. Par suite, lorsque l’on perd le contrôle de la consommation, on peut rapidement entrer dans l’abus, ce qui peut conduire à une forme de dépendance. Comment inverser alors cette dépendance ?

Hypnose pour maigrir : est-ce vraiment efficace pour perdre du poids ?

Schéma de dépendance : comment l’inverser ?

Un comportement normal apportant du plaisir peut dévier en une attitude addictive. On observe alors une tension croissante avant l’initiation du comportement et un soulagement lors de son exécution. Les comportements addictifs relèvent en effet d’un automatisme faisant intervenir la plasticité neuronale.

Comportements addictifs : que comprendre ?

En principe, lorsqu’une information est transmise au cerveau, elle fait intervenir deux neurones. Quand un troisième les rejoint, puis un quatrième, un réflexe se crée. Quand cette même information est répétée, plusieurs réflexes s’associent pour alors former un automatisme. Nous allons vous donner un exemple pour mieux vous l’expliquer.

Vous allez par exemple dans un restaurant et vous prenez une pizza que vous trouvez « délicieuse ». Cette information sera alors transmise au cerveau. Lorsque vous répétez la même action plusieurs fois, le cerveau finit par intégrer l’information et chaque fois que vous prenez une pizza, il l’associe au sentiment de plaisir. On parle alors d’automatisme.

Une fois l’automatisme ancré dans le cerveau, notre réaction relève de l’inconscient. Nous voyons la pizza, nous pensons délicieux et nous la mangeons. Lui résister nécessite un effort important. Bon nombre de nos kilos relèvent de ce type d’automatisme, qui a fini par nous conduire à l’abus, puis à la dépendance. Comment donc inverser cette dernière ?

Comment inverser la dépendance ?

Pour inverser cette dépendance, il est important de pouvoir installer de nouveaux automatismes dans le cerveau. Il s’agit de créer de nouvelles images, sons et sensations dans le cerveau. Ce dernier ne faisant pas la différence entre le rêvé et le vécu, il les enregistrera comme des informations réelles.

Il devient alors facile de reproduire une situation enregistrée, par exemple : rester indifférente face à son plat préféré, prendre plaisir à manger un menu light, trouver de la motivation pour faire du sport, etc.

C’est en cela que l’hypnose vous aidera dans votre procédure de perte de poids, notamment en créant cet état d’hypervigilance intérieure où l’esprit est réceptif aux suggestions (idées, comportements, réactions, etc.).

Il pourra ainsi l’utiliser pour installer de nouveaux automatismes propices à une alimentation plus saine et adaptée à la perte de poids.