Ah, la vallée du Rhône, cette longue plaine qui suit le fleuve depuis la ville de Lyon jusqu’à la Méditerranée… Elle est réputée pour ses vins de qualités. Vous connaissez sûrement le Saint-Joseph ou l’Hermitage ? De part et d’autre du Rhône, entre le Massif central et les Alpes, les cultures viticoles de la vallée du Rhône parsèment le paysage : 67 628 hectares de culture ! Nommée deuxième vignoble d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) de France, la vallée du Rhône rassemble 31 appellations et 34 cépages, et sa culture biologique s’étend sur 6000 hectares. Reconnue dans le monde entier, cette vallée des vins offre des crus d’exceptions.

L’histoire des vins de la vallée du Rhône

Les vins de la vallée du Rhône remontent à l’Antiquité. Les premières traces de plantation de vignes dans la vallée remontent à -525 av. J.-C. entre Saint Marcel et Marseille, anciennement appelée Massillia. À l’époque, les Phocéens (les Grecs) consommaient du vin quotidiennement et échangeaient parfois cette boisson contre des esclaves, tant elle était prisée. Vers l’an -300 av. J.-C., alors que les Phocéens et les Celtes se battent pour la région, le vin continue sa commercialisation. En -125 av. J.-C., les Romains envahissent la vallée et perfectionnent la culture de la vigne et du vin. Ils entreprennent de grands travaux pour développer le commerce de la viticulture. Ils plantent de la vigne à droite du fleuve (Saint-Joseph et Côte-Rôtie) ainsi que sur la rive gauche (Hermitage). De Vienne à Marseille, la vallée est charnue de plantations viticoles.

Faire découvrir les spécialités viticoles de la Vallée du Rhône à ses proches

Faire découvrir les spécialités viticoles de la Vallée du Rhône à ses proches

Le transport du vin

Entre -350 av. J.-C. et -200 av. J.-C., les Gaulois inventent le tonneau et développent ainsi la vente des vins de la vallée du Rhône. Aujourd’hui, la vente est nationale et internationale. L’emballage actuel s’est éloigné certes du tonneau, mais reste une spécialité de nombreuses entreprises qui certifient des emballages adaptés pour l’envoi du vin dans le monde entier. Ce type de transport est notamment utilisé par les professionnels de viticulture, mais également pour les particuliers qui ont besoin d’un packaging adapté à la livraison du vin pour offrir des bouteilles en cadeau par exemple. Ce système sécurisé permet de conserver le vin dans de bonnes conditions et d’appréhender les chocs lors du transport. Idéal pour découvrir les vins de la vallée du Rhône ! Mais quelles sont les spécificités des crus de cette vallée ? Séparée en deux vignobles importants, la vallée possède des vins aux saveurs uniques.

Le vignoble septentrional

De Vienne à Montélimar, les grands crus ne manquent pas dans cette région. Le Côte-Rôtie est le seul cru dans le nord de ce secteur à complanter des cépages, le Viognier et le Syrah. Son goût est fin et riche en tanins. De couleur rubis, sa robe est profonde et colorée.

Le Saint-Joseph, basé sur la rive droite du fleuve, offre des vins rouges puissants issus de Syrah et des vins blancs gourmands produits par des cépages de Roussanne et de Marsanne.

Dans la Drôme, sous un climat abrité du vent du Nord, l’Hermitage est un vin qui vieillit bien. Le vin rouge à base de Syrah devient plus puissant, plus vigoureux avec l’âge. Le vin blanc, issu de Marsanne et de Roussanne, possède une robe jaune dorée et des arômes crémeux et onctueux.

Enfin, le Cornas est implanté à l’est du Massif central et n’utilise que la Syrah. Sa robe, presque noire, est l’expression de la puissance de ce cépage. Les arômes de poivre et de truffe offrent une touche de réglisse avec le temps.

Le Diois

Le vignoble s’établit du Vercors aux Préalpes du Sud de la rive droite à la rive gauche. Profitant d’une bonne exposition au soleil, le Châtillon-en-diois est un vignoble montagneux qui se situe à plus de 400 mètres. Son vin blanc, à base de l’Aligoté blanc et de Chardonnay blanc offre un goût sec et frais avec des arômes fruités. Ses vins rouges et rosés se composent de Gamay noir, de Syrah noire et de Pinot noir. Fruités et gourmands, ils sont frais et souples en bouche. La Clairette-de-Die est l’appellation la plus connue et la plus ancienne du Diois, son encépagement est issu de Muscat et de Clairette blanche et rose. Sa robe est pétillante et varie entre le jaune pâle et le doré.

vallee du rhone

Le vignoble méridional

Situé entre la ville d’Orange, le nord de Montélimar et le sud d’Avignon, ce vignoble se délimite par ses hauts reliefs : le plateau ardéchois, les chaînons subalpins, le massif des Alpilles et le Lubéron. Ses terroirs sont complexes et divers. Perché sur une colline du Haut-Vaucluse, le Rasteau contient le cépage Grenache noir en quantité et offre des vins capiteux lorsqu’ils sont issus de vieilles vignes.

Les vins de Tavel, bien connus du romancier Honoré de Balzac, sont uniquement des rosés. Pas de vin rouge ou de vin blanc, le Tavel se spécialise dans le rosé avec un cépage essentiellement composé de Grenache noir. Aromatique et puissant, le Tavel est l’un des rares rosés qui s’améliorent en vieillissant.

Sur un sol de calcaire gris, les vignes du Gigondas offrent un vin rouge corsé et fruité et un vin rosé complexe avec des touches de fruits rouges. Le long du Gard, le vignoble du Lirac propose un vin rouge fruité et épicé. En vieillissant, son nez présente du réglisse, de la truffe et du cacao. Son vin rosé, composé de Grenache noir, Syrah et Cinsault, charme par ses arômes de fruits rouges.

Le vin blanc Lirac possède une couleur lumineuse et offre, avec le temps, des notes de miel et de fleurs. Enfin, le Vinsobres est un cru de la Drôme provençale. Essentiellement composé de Grenache, il mêle également la Syrah pour un tanin élégant et équilibré. Long en bouche, son vin révèle des arômes gourmands de fruits frais.

La vallée du Rhône rassemble beaucoup de vins qui chacun possèdent leur essence, leur saveur, leur tradition. Cependant, malgré leurs qualités, l’abus d’alcool est mauvais pour la santé et toute consommation doit se faire avec modération.