Avez-vous déjà remarqué que lorsque l’on s’adresse à un avocat, on l’appelle « Maître » ? Ce titre remplace généralement les expressions « monsieur » ou « madame ». Certains vont jusqu’à dire qu’il s’agit d’une tradition ancestrale. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi l’on appelle un avocat « Maître » ? Réponses.

Maître, un titre lié à son diplôme de maîtrise ?

Le nom maître est l’équivalent de l’appellation « docteur » pour les médecins. Rien ne vous oblige légalement à appeler un avocat maître. Ceci reste une habitude que nous avons prise depuis longtemps. Il existe deux origines possibles : le fait que les avocats ont acquis une maîtrise en droit et une autre liée au statut des avocats il y a longtemps.

D’après la seconde version, cette vieille coutume remonte aux origines de la profession d’avocat. À l’époque, les avocats étaient des clercs laïcs (église catholique) représentant les ministres ordonnés. Ils devaient veiller sur l’église en priant, en enseignant et en conférant les sacrements. Il était donc de coutume de les appeler « Maître » par rapport à ce statut. C’est également pour cela qu’il n’existe pas de féminin à ce titre. À cette époque, les femmes ne pouvaient pratiquer une telle profession.

Qui d’autre est aussi appelé Maître ?

En France, à part les avocats, de nombreux acteurs du monde juridique sont aussi appelés Maître. On peut citer :

  • les huissiers de justices,
  • les greffiers des tribunaux de commerce,
  • les liquidateurs judiciaires,
  • les notaires.

Vous connaissez maintenant la raison pour laquelle vous allez dire « Maître » la prochaine fois que vous vous adresserez au vôtre !