Le service à la personne est un secteur qui a le vent en poupe. En effet, il devient de plus en plus difficile pour les familles de s’occuper elles-mêmes de leurs parents dont la mobilité est réduite. Le recours à un service d’aide à domicile est alors leur seule issue. Seulement, au cours de la collaboration, les limites professionnelles sont couramment excédées. Quel est le champ d’application de l’aide à domicile ? Quelles sont ses véritables tâches, missions ou fonctions ? Quelles sont les limites à respecter ?

Aide à domicile : en quoi consiste le métier ?

L’aide à domicile est une sorte d’auxiliaire de vie qui accomplit un service de soutien aux personnes dans le besoin. Pour cela, elle exécute un ensemble de tâches matérielles, morales et sociales. Les sujets concernés par ce soutien sont en général les personnes non autonomes. Une aide extérieure leur est indispensable pour satisfaire leurs besoins primaires ou effectuer les activités de la vie courante. Il s’agit en particulier des enfants et surtout des personnes âgées, handicapées, malades ou accidentées.

L’aide à domicile exerce le plus souvent au logement de la personne assistée, à temps partiel ou à temps plein. Dans ce dernier cas, ils vivent ensemble. En plus du domicile, elle peut réaliser ses tâches dans un hôpital, dans une structure de rééducation ou dans une maison de retraite.

Elle travaille soit pour un particulier, soit comme salariée d’une structure d’aide à la personne (association, collectivité locale, entreprise…). L’auxiliaire travaille non seulement les jours ouvrables, mais il arrive fréquemment qu’il ou elle travaille les week-ends et jours fériés également.

Aidants : Liste de ce que les aides à domicile peuvent faire ou ne pas faire

Aidants : Liste de ce que les aides à domicile peuvent faire ou ne pas faire

Aide à domicile : compétences et qualités

Le métier d’aide à domicile comporte une grande composante relationnelle. Pour être menée à bien, cette profession requiert certaines compétences et qualités au vu de la spécificité des activités effectuées. Ce professionnel doit posséder de grandes qualités humaines et relationnelles, notamment l’empathie, la capacité d’écoute et de communication. La personne assistée a besoin de compagnie pour lutter contre la solitude et le mal-être. L’aide à domicile doit donc être quelqu’un d’ouvert d’esprit et joyeux afin d’apporter un bon soutien psychologique.

D’autre part, elle doit savoir réaliser les tâches ménagères, être résistante, motivée et polyvalente, car l’activité d’aide est très physique. La disponibilité, le sens de l’organisation, la rigueur, l’efficacité et la fiabilité sont aussi des qualités nécessaires à l’exercice de ce métier. Connaître et maîtriser les gestes de premiers secours et les normes de sécurité domestique est important pour pouvoir gérer les urgences sanitaires de façon optimale.

Il existe des certifications ou des diplômes professionnels qui encadrent la profession :

  • CAP assistant technique en milieux familial et collectif
  • BEP carrières sanitaires et sociales mention complémentaire aide à domicile
  • Diplôme d’État auxiliaire de vie sociale
  • Bac pro accompagnement, soins et services à la personne, option à domicile, etc.

Mais ils ne sont pas obligatoires pour postuler à ce poste. Une expérience dans le domaine en plus des compétences et qualités requises est suffisante.

Aide à domicile : rôle et fonction

De manière pratique, l’auxiliaire de vie effectue les activités selon le degré d’autonomie de la personne assistée. Ces activités comprennent :

  • les taches du quotidien
  • les taches sociales et administratives
  • l’accompagnement psychologique

Elle assure donc l’ensemble des tâches ménagères comme la lessive, le repassage, la vaisselle, le rangement, le dépoussiérage, etc. Elle aide également à faire les courses alimentaires, la préparation des repas et s’assure de leur prise. Selon la mobilité du patient, elle aide aux déplacements (fauteuil roulant…), à la toilette, à l’habillage et au déshabillage. Elle veille à la prise effective et régulière des médicaments.

L’aide à domicile est également chargée des démarches administratives (rendez-vous médicaux, à la banque ou autres) et du remplissage des documents destinés à l’administration. Elle doit apporter son soutien à la personne assistée en passant avec elle du temps de qualité : lecture, jeux, débats, sorties, activités sociales, etc.

ce que ne peut pas faire une aide à domicile

Limites professionnelles : qu’est-ce qu’une aide à domicile ne doit pas faire ?

Bien qu’encadré, le métier d’aide à domicile est quelque peu précaire. Ces employés sont régulièrement surexploités et utilisés pour des tâches qui ne sont pas de leur ressort. Il convient donc de rappeler les limites professionnelles de ce métier.

Les tâches de l’aide à domicile sont bien définies. Parmi elles, il ne figure pas les travaux tels que le nettoyage des caves ou des greniers. Les tâches ménagères qui lui sont assignées ne concernent que les espaces habitables. Les travaux qui relèvent de la compétence d’un professionnel ne doivent pas lui être confiés. Les travaux de jardinage sont donc exclus. Le baby-sitting ou la surveillance d’animaux, les soins infirmiers (lavements évacuateurs, aspirations endotrachéales…) également. La loi les lui interdit d’ailleurs. L’aide est en droit de refuser tout travail éprouvant ou ne rentrant pas dans ses attributions.

Hormis les courses, les démarches administratives ne doivent pas être de nature financière. Conformément à la réglementation, l’employeur doit le respect à l’aide à domicile. Il a aussi l’obligation de lui fournir un cadre de travail sécuritaire (hygiène, salubrité, etc.). En contrepartie, l’auxiliaire ne doit attendre aucune gratification de la part de la personne âgée en échange de son travail ou garder le double des clés de son employeur.

Ce sont différentes mesures qui permettent de maintenir un cadre de travail sérieux et de clarifier la relation aide-personne assistée. Cette dernière pouvant être mise à mal du fait de la familiarité. Connaître les limites professionnelles du métier et les respecter assure le respect des engagements pris de part et d’autre.

Les risques du métier d’aide à domicile

Comme beaucoup de professions, le métier d’aide à domicile comporte des risques. Il faut en être conscient pour pouvoir les prévenir. En tête, on retrouve les accidents de travail en particulier les accidents domestiques tels que les brûlures thermiques ou chimiques, les lumbagos, les chutes et les accidents de circulation. Il lui incombe de faire preuve d’attention durant les travaux ménagers afin de limiter les risques. Le stress ou une charge de travail trop grande peuvent engendrer des risques infectieux ou psychosociaux (fatigue, souffrance mentale, dépression). Les risques infectieux ne sont pas négligeables.

Que faut-il retenir ?

Le service à la personne est une profession noble où un professionnel se met au service de personnes peu ou pas autonomes. Avec pour mission d’exécuter des activités matérielles, sociales et morales. Toutefois, il existe des limites à son activité qui doivent être respectées par les deux parties pour une bonne ambiance de travail.