À la date du 1er janvier 2021, une nouvelle réglementation viendra remplacer la RT 2012 (Réglementation Thermique de 2012). Nommée RE 2020, la nouvelle norme continue dans la lancée de son aînée et a pour objectif zéro gaspillage d’énergie. Découvrez dans cet article ce qu’elle vous réserve.

Le nouveau standard et ses objectifs

La Réglementation Environnementale 2020 (RE 2020) veut amener les constructeurs de maisons à opter pour des bâtiments à énergie positive. Dans les faits, il s’agit de construire des maisons qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment, pour lutter contre les effets du changement climatique. Ainsi, il ne s’agira plus seulement de limiter la consommation énergétique des constructions comme c’était le cas avec la RT 2012, mais aussi de veiller à ce qu’elles aient une faible empreinte carbone sur l’environnement.

Dans cette optique, le gouvernement a fixé de nouveaux critères à prendre en compte lors de la conception des nouveaux bâtiments. Il faudra veiller à ce que :

  • la consommation annuelle du chauffage soit inférieure à 12 kWhep/m² ;
  • le bilan carbone du chauffage électrique soit en dessous de 79 g/kWh ;
  • la consommation annuelle en énergie du bâtiment soit à un niveau maximal de 100 kWh/m² ;
  • le CEP (Coefficient d’Énergie Primaire) soit contenu à 2,3.

Étape après étape, la RE 2020 viendra poursuivre l’amélioration de la performance énergétique des constructions de demain dans le but d’atteindre la neutralité carbone promise en 2050. Bien sûr, comme effets, il faudra pour le moment juste se contenter d’étés plus frais et d’économies sur les factures d’énergie. Mais demain, l’énergie pourrait être fournie gratuitement et son utilisation serait sans conséquence sur notre planète ; c’est en tout cas l’idéal visé.

Les conseils pour se conformer à la RE 2020

La nouvelle réglementation devrait bousculer quelque peu les constructeurs de maisons, car ils feront face à de nouveaux défis pour terminer leurs réalisations dans les normes. Parmi les nouvelles bonnes habitudes à adopter, il y aura bien entendu les exigences au niveau des matériaux à utiliser.

Ainsi, il est certain que l’on entendra parler de matériaux renouvelables ou d’incorporation de matériaux obtenus après recyclage. Les matériaux éco et biosourcés, mais aussi le bois, devraient également se faire une place de choix grâce aux nouveaux standards.

Se conformer à la RE 2020 pourrait aussi nécessiter l’intervention d’un maître d’ouvrage pour proposer un plan de maison et de construction innovant, en vue d’atteindre les objectifs fixés. Il faudra penser la construction de demain de façon à ce qu’elle émette peu de gaz à effet de serre ou que ses matériaux soient capables de stocker ces gaz.

La construction du futur devra aussi être en mesure d’exploiter de façon efficiente les sources d’énergie propre. Il faudra maximiser l’utilisation des énergies renouvelables (panneaux solaires, filtrage d’eau de pluie, chauffage solaire, etc.).

L’entrée en vigueur de la RE 2020 trouvera également son aboutissement dans la mise en place d’une isolation thermique renforcée. En outre, vous pourrez limiter la demande en énergie en privilégiant les apports naturels de lumière.

La RE 2020 n’est pas vraiment une surprise, puisqu’on attendait depuis un moment un remplaçant à la RT 2012 qui se faisait obsolète. Le respect de ses prescriptions sera profitable aussi bien pour les citoyens que pour l’environnement. Professionnels comme particuliers, il est important d’adopter des gestes écologiques dès maintenant.