La lecture est une activité psychosensorielle qui permet de donner un sens à des signes recueillis par les visions après plusieurs traitements. Elle favorise la prise de connaissances de contenus divers sur la base de prérequis qui diffèrent en fonction du langage. Tous les êtres humains sont capables de lire à leur rythme. Mais il existe une vitesse normale que la lecture rapide nous aide à dépasser. Comment cela fonctionne-t-il et quelle est l’utilité réelle de ce mode de lecture ?

À quoi sert la lecture rapide ?

Concrètement, la lecture rapide s’inscrit dans une démarche d’amélioration du temps de lecture sans subvocaliser. Elle était utilisée depuis de nombreuses années par les personnes ayant l’obligation de déchiffrer plusieurs documents. Elle s’est aujourd’hui démocratisée, mais s’adresse surtout à un public qui maîtrise les apprentissages initiaux de la lecture. Les jeunes enfants ou les analphabètes ne sont donc pas concernés.  L’activité est d’ailleurs promue par la fédération française de lecture rapide qui organise divers championnats destinés à démocratiser cette forme de lecture dans le monde.

La lecture rapide peut servir dans une optique d’amélioration de performances de lecture. On peut l’utiliser dans le cadre de la remédiation à certaines difficultés relatives au lexique ou à l’identification structurelle par exemple. C’est un excellent moyen de gagner du temps, de développer sa mémoire et sa concentration. Elle vous aide à optimiser votre sens de l’analyse et votre manière de penser. Elle est résolument pratique en milieu professionnel et académique.

Comment fonctionne la lecture rapide ?

La lecture classique est limitée en raison de la nécessité de marmonner les mots dans la tête avant de les lire. Contrairement à un lecteur classique, le lecteur rapide réduit les contacts visuels qu’il effectue sur une page et absorbe l’information plus rapidement. Ce mode de lecture réunit la vitesse, la compréhension et la mémoire pour procurer une force de travail considérable. De nombreux hommes à l’image d’Obama, de Bil Gates ou de Napoléon ont suscité l’admiration de leur entourage grâce à cela.

Lorsqu’on parle de lecture rapide, la compréhension est une préoccupation majeure. À ce propos, il faut savoir que les bons lecteurs rapides savent que les techniques utilisées viennent en complément de la lecture standard. Ils lisent pour retenir et assimiler le contenu du texte d’une manière plus agréable.

Les meilleures méthodes pour lire vite

Pour lire rapidement, il est indispensable de se créer des conditions de lecture confortables. Il faut savoir lire avec le meilleur éclairage, faire des pauses, changer régulièrement de sujets. Il est aussi judicieux de se fixer des objectifs de temps et d’utiliser la vision périphérique.

Ainsi, vous pourrez mettre en œuvre les méthodes telles que la maîtrise des mots cibles qui permet d’élargir la vision périphérique et de lire de manière intuitive. Une autre méthode consiste à combiner les mots cibles avec la fixation minimale pour aller encore plus vite. Il est également possible de se baser sur la technique du mind mapping. Elle consiste à créer une carte heuristique ou cognitive de l’ouvrage à lire afin de synthétiser l’information, organiser les idées et mieux se rappeler chaque partie. Toutefois, l’entrainement est le maître mot de la capacité à lire rapidement.