Le monde vit actuellement ses heures les plus sombres et c’est encore là un doux euphémisme. La crise sanitaire du Covid-19 a déjà à son actif plus de 20 000 morts à l’échelle mondiale et ce n’est pour autant pas fini. Le monde n’est pas à sa première catastrophe sanitaire. Ebola, choléra, grippe espagnole ou encore la peste noire, voilà des noms qui font vraiment froid dans le dos. Certes, le Corona virus n’a pas encore atteint les sommets qu’ont atteints ces fléaux, mais l’état d’alerte est tout de même déclenché. A la vue de cette situation, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les plus grandes pandémies de l’histoire de l’humanité. Petit tour d’horizon sur ce sujet.

Ces pandémies qui ont fait des ravages

Avant tout propos, il est important de faire une petite différence en « épidémie » et « pandémie ».  Une épidémie est une maladie qui frappe dans un même lieu et de manière simultanée un nombre de personnes assez élevé tandis que la pandémie est une épidémie qui se propage sur une large surface géographique.

Revenons alors sur ces pandémies qui ont fait des ravages :

Le SIDA

Avec ses 3 000 000 de victimes chaque année, le SIDA est encore considéré jusqu’à ce jour comme une pandémie mondiale. Le virus du SIDA a déjà à son actif pas moins de 30 000 000 de morts depuis son apparition. Selon l’OMS, on peut considérer le SIDA comme l’une des maladies infectieuses les plus éprouvantes, les plus complexes et sans doute les plus meurtrières que le monde ait connues jusqu’à ce jour. Malgré tous les efforts de sensibilisations fournis chaque année et l’efficacité de tous les traitements promulgués, on recense chaque année environ 1.8 millions de personnes infectées. Ces personnes viennent encore alourdir le nombre de personnes déjà infecté dans le monde. Aujourd’hui, pour se protéger, le seul moyen reste le port du préservatif.

La peste noire

De la période allant de 1347 à 1352, la peste noire a exterminé, telle une trainée de poudre, près de 40% de la population de l’Europe. Elle originaire d’Asie et a pénétré en Europe par le port de Crimée, ensuite celui de Gênes et pour finir par celui de Marseille. Elle a fait plus de 30 000 000 millions de morts. On la considère comme la première pandémie qu’ait connue l’ère moderne.

Après 6 ans de massacre en Europe médiéval, elle est réapparue dans les siècles qui ont suivi mais sous une forme beaucoup moins meurtrière que la première. Selon des études qui ont été menées, elle sera à la base de toutes les épidémies que le monde connait actuellement.

La grippe espagnole

Il y a un siècle de cela, la grippe espagnole contaminait le 1/3 de la population mondiale et plus encore. On lui attribuait aussi le nom de la grippe de 1918. Et jusqu’aujourd’hui aucune autre épidémie n’a été aussi dévastatrice qu’elle. Selon les estimations qui ont été faite, cette pandémie a fait entre 50 et 100 millions de victimes. Grâce à ces chiffres ont peut donc affirmer qu’elle a été plus meurtrière que la première guerre mondiale qui, elle, avait fait 18 000 000 de morts.