Il existe autant de variété de cannes pêche que de modes de pêches, et il est très important de bien choisir celle correspondant à la technique pratiquée. Découvrez ci-dessous tout ce qu’il y a à savoir au sujet du matériel et des techniques pour la pêche en cours d’eau.

La pêche en cours d’eau : quelle canne choisir ?

Les débutants, amateurs et professionnels en matière de pêche en cours d’eau ont tous besoin d’utiliser une canne adaptée à la technique et au type de poisson pêché pour passer un bon moment et maximiser les chances d’avoir de belles prises. Opter pour une canne à pêche adaptée à la pêche en lac et en rivière a de nombreux avantages si vous souhaitez attraper des carnassiers, des carpes ou des truites.

La canne pour la pêche à la truite, un must-have

En allant à la pêche avec une canne pour la pêche à la truite, vous êtes assuré d’avoir à disposition du matériel dont l’action, la puissance et la longueur sont spécialement pensées pour avoir plus de sensibilité et de maniabilité. Ce type de canne a l’avantage d’être réalisé avec des matériaux modernes et de très bonne qualité comme la fibre de verre ou la fibre de carbone. Les cannes à pêche pour la truite sont appréciées des connaisseurs pour leur légèreté et leur résistance, mais aussi par le fait qu’elles soient performantes, durables et faciles à manier. Les professionnels comme les débutants peuvent parfaitement y trouver leur compte.

La canne pour la pêche à la truite a également l’avantage d’être très maniable, évitant ainsi au pêcheur d’être encombré, ce qui facilite ses déplacements. En effet, il existe aujourd’hui plusieurs modèles de canne en rivière peu encombrants, notamment la canne à pêche au leurre en rivière multibrins, et la canne à pêche télescopique pour rivière. Elles peuvent se ranger facilement dans le coffre d’une voiture ou dans un sac à dos.

En outre, la canne pour la pêche à la truite est également très fonctionnelle en plus d’offrir un excellent confort d’utilisation. D’ailleurs, la majorité des modèles disponibles sur le marché sont équipés de poignées et de sièges fabriqués à partir de matériaux de qualité doux et durables tels que le liège ou la mousse EVA.

materiel de peche

Comment choisir sa canne à pêche ?

Pour bien choisir votre canne à pêche, ci-dessous les critères à prendre en compte :

La longueur

Lors de l’achat d’une canne à pêche, il est important de choisir la longueur selon le type de cours d’eau à explorer. Pour les rivières moyennes en tout cas, il est recommandé de choisir une canne à pêche au leurre en rivière de 2.5 à 3 m tandis que pour la pêche en grande rivière, il faut une canne de 3.5 ou 4 m.

L’action de la canne à pêche

L’action de la canne à pêche fait partie des critères essentiels lors de l’achat. Elle se caractérise par la courbure de la canne au moment des combats et animations. Pour pêcher à la truite, il faut choisir une canne assez rigide à action rapide afin de combattre le poisson et le sortir de l’eau plus facilement. Néanmoins, si vous désirez varier les techniques, vous pouvez aussi vous munir d’une canne à action semi-parabolique.

Quelles sont les techniques pour pêcher en cours d’eau ?

Pour pêcher en cours d’eau, il existe de nombreuses techniques que nous allons détailler ci-dessous.

La pêche à la ligne de fond

Les lignes de fond sont une technique très pratique pour pêcher le poisson lorsque vous comptez vous installer pendant quelque temps au bord d’un cours d’eau. Pour cela, il faut attacher plusieurs hameçons accompagnés d’un poids approprié au bout d’une ligne. Il faut appâter les hameçons et suspendre la ligne à une branche basse et souple qui va se plier, mais sans se casser quand le poisson va venir s’y prendre. Aussi longtemps que le pêcheur va rester aux alentours, il doit garder la ligne hors de l’eau et la vérifier de manière régulière pour retirer le poisson et appâter la ligne de nouveau.

La pêche à la brochette

La brochette est un très bon hameçon pour la ligne de fond. C’est une amorce de bois ou d’os au centre de laquelle vous allez retenir la ligne et à immerger parmi plusieurs hameçons. En l’avalant, le poisson la fait basculer et l’amorce va venir s’agripper dans son estomac.

Pêcher à l’amorce ou au lancer

Il s’agit d’une technique nécessitant une perche qui mesure de 2.5 à 3 m de longueur, un hameçon, une pièce en métal brillant qui imite un leurre, un morceau de viande blanche de 5 à 7cm ainsi qu’une ligne d’environ 25cm de longueur. Il faut attacher l’hameçon juste au-dessous du leurre au bout de la ligne et la relier au bout de la perche. Pour pêcher à l’amorce ou au lancer, il faut pêcher à proximité des longues herbes, plonger l’appât sous la surface de l’eau et remuer la perche pour que le poisson soit attiré. Il s’agit d’une méthode de pêche surtout adaptée la nuit.

Pêcher à la main

La pêche à la main est une très bonne manière d’attraper des poissons sur la berge des petits cours d’eau, ou encore dans les flaques peu profondes laissées par le ressac. À noter que cette technique peut s’avérer dangereuse dans les eaux qui recèlent des serpents venimeux ou des poissons électriques. Elle consiste à plonger les mains dans l’eau jusqu’à ce qu’elles atteignent la même température et les promener lentement au fond tout en remuant les doigts légèrement.

La pêche au harpon

La pêche au harpon est une méthode assez difficile à moins de la pratiquer en eau peu profonde. Pour l’appliquer, il faut fixer une baïonnette, une lame de couteau ou des épines au bout d’une perche et de la lancer pour attraper le poisson. Pour ce faire, il faut s’installer sur un rocher ou un tronc d’arbre et faire preuve de beaucoup de patience.