En cas d’éventuelles fuites, les entreprises et les collectivités locales qui stockent et manipulent des substances à risque de pollution sont tenues d’utiliser une solution de rétention adaptée. Face à la multitude de références de bacs de rétention existant aujourd’hui sur le marché, il est parfois difficile de faire un choix. Pourquoi utiliser un bac de rétention ? Comment choisir le bac de rétention idéal ? Telles sont, entre autres, les questions auxquelles nous allons répondre dans cet article.

Pourquoi utiliser un bac de rétention ?

Le bac de rétention présente de nombreux avantages :

  • Il permet de garder votre lieu de travail propre et sûr ;
  • Il empêche la pollution de l’environnement ;
  • Il empêche les sanctions légales.

Pour les substances toxiques ou polluantes, c’est un élément indispensable.

Quels sont les critères de sélection à privilégier pour choisir le meilleur bac de rétention ?

Le type de liquide à stocker figure parmi les facteurs déterminants. Le récipient doit être suffisamment étanche. Privilégiez également les bacs de rétention qui résistent bien aux actions physiques et chimiques des fluides (acides, produits inflammables…).

Le choix d’un bac de rétention dépend également du lieu de stockage. En effet, le conteneur doit présenter des caractéristiques techniques spécifiques. On cite la résistance à la corrosion, aux rayons UV ou encore aux chocs.

Le volume de rétention revêt aussi une grande importance. Il s’agit du volume de liquide stocké conformément aux exigences réglementaires en vigueur et/ou pour répondre aux besoins des actions environnementales volontaires.

En ce qui concerne l’ergonomie des bacs de rétention, vous trouverez différentes hauteurs et largeurs de conteneurs. Choisissez un modèle qui s’adapte très bien à votre espace de travail ainsi qu’à votre matériel de manutention.

Le bac de rétention pour quels produits ?

La nature des produits qui y seront stockés permet de définir le type de bac de rétention à choisir. Les produits acides, souvent corrosifs, et les huiles ou les combustibles extrêmement inflammables ne sont en effet pas stockés de la même manière.

Par exemple, pour les liquides inflammables, on privilégiera surtout les seaux métalliques galvanisés ou peints. Pour ce qui est des produits corrosifs, ils trouvent idéalement leur place dans des seaux en plastique PE polyéthylène haute densité.

Le PE-HD est un matériau à haute performance mécanique qui résiste à la corrosion, aux produits chimiques et aux rayons UV. Ce qui garantit une longue durée de vie à votre bac de rétention. Dans le cas des seaux métalliques, ils peuvent être fournis avec un revêtement intérieur en PE pour permettre le stockage de liquide corrosif même lorsque le seau est en métal.

Ainsi, vous avez le choix entre :

  • le bac de rétention en acier : si vous stockez des huiles, de l’essence, des peintures ainsi que des produits non corrosifs.
  • le bac de rétention HDPE (polyéthylène haute densité) : grâce à un bac de rétention plastique, vous pourriez stocker des matériaux, des liquides corrosifs ou des bases fortes. Adressez-vous à des experts en stockage et en logistique pour trouver les bacs de rétention adaptés.

role bac retention

Autre point : les bacs de rétention peuvent être fournis avec ou sans grille PE galvanisée ou amovible. Et, dans la plupart des cas, ils sont dotés de fentes ou de pieds à 100 mm au-dessus du sol pour permettre une manipulation aisée avec un gerbeur ou un chariot élévateur.

Il existe également des seaux mobiles. Ce type de bac de rétention est composé :

  • d’un seau avec des roues,
  • d’une poignée intégrée.

Pourquoi opter pour les bacs de rétention en plastique ?

Aujourd’hui, on constate un grand engouement pour les bacs de rétention en plastique. Pour cause, ils présentent de nombreux avantages. En voici quelques-uns.

Une amélioration de la gestion logistique

Les conteneurs plastiques pliables permettent un gain de place de 50 à 60 %. On peut aussi envisager une gestion optimisée de l’espace par un stockage à vide. En effet, l’espace requis peut être réduit de 1/2 ou 1/3, débouchant ainsi sur une réduction optimale des coûts de transport.

Une sécurité optimale

Les bacs de rétention en plastique garantissent une stabilité maximale lors du transport ou du gerbage. Cela est possible grâce aux cale-pieds et aux traverses dans le conteneur ouvert et les parois repliées.

Une grande capacité d’extension

Les conteneurs en plastique permettent un gain de volume compris entre 5 et 10 %.

Une amélioration de l’hygiène et de la propreté

Les conteneurs en plastique assurent efficacement la conservation complète des produits délicats car ils ne présentent pas d’arêtes vives. Faciles à nettoyer, ces récipients n’accumulent pas l’eau et garantissent un bon état d’hygiène.

Une grande robustesse

Sa conception solide rend le bac de rétention en plastique plus pratique à utiliser. Vous constaterez une différence notable lors de la manipulation des transpalettes et des chariots élévateurs.

Une facilité d’utilisation

Sur le plan pratique, les conteneurs en plastique sont également faciles à ouvrir et à fermer. Ils garantissent ainsi une meilleure condition d’utilisation.

Un produit totalement écoresponsable

Entièrement recyclés, les conteneurs en PE-HD ne contiennent aucune pièce métallique ni substance susceptible de nuire à l’environnement. Chaque pièce est facilement remplaçable en cas de panne sans outils spécifiques.

Le bac de rétention : pour quel usage ?

Il est important de définir en amont la nature de ce que vous allez stocker, en quelle quantité et dans quel environnement.

  • S’agit-il d’un simple stockage ou envisagez-vous de retirer des liquides ?
  • Avez-vous besoin de sécuriser l’accès à vos produits ?
  • Avez-vous besoin d’une grande surface de rétention ?
  • La zone de stockage est-elle à l’intérieur ou à l’extérieur ?
  • Quelles sont la quantité de fûts à stocker et la fréquence des manipulations ?

Votre bac de rétention : pour quel volume de rétention ?

La loi dispose que la capacité de rétention du bac dépend de la classification d’un site. Dans le cas d’une installation classée (ce qui est le cas de presque toutes les entreprises), le volume doit être égal à la plus grande des deux valeurs suivantes :

  • 100 % de la capacité du plus grand bac
  • 50 % de la capacité totale des réservoirs associés.

En ce qui concerne le stockage d’un conteneur d’une capacité de 250 litres, la capacité de rétention varie d’un cas à un autre. Par exemple, dans le cas des liquides inflammables, le volume de rétention équivaut à 50 % de la capacité totale des fûts. Précisons aussi que le volume de rétention est réglementé par le décret du 2 février 1998. Ce texte de loi régit le stockage des produits polluants, des hydrocarbures et des produits dangereux.