Business / B2B

2021 : peut-on encore se mettre au dropshipping ?

— 11 minutes de lecture
dropshipping 2021

Plus qu’un instrument de recherche d’informations, internet se révèle être un outil propice au business dont le dropshipping. Ce modèle d’e-commerce originaire des États-Unis se démocratise dans le monde et particulièrement en France. En 2021, les récits des success stories se multiplient, car cette activité intéresse autant qu’elle intrigue. Mais le dropshipping a-t-il encore de beaux jours devant lui ?

Le dropshipping : un avenir toujours prometteur

Oui, il est encore possible de se mettre au dropshipping en 2021. Effectivement, le e-commerce en France est en plein essor, boosté par les restrictions sanitaires, la fermeture des commerces non essentiels et des petits commerces. Même après ces restrictions, il y a de quoi être optimiste, car selon une étude réalisée par Grand View Research en 2020, le dropshipping représentera 557,9 milliards de dollars du marché mondial d’ici 2025.

Ainsi si vous avez prévu de vous lancer dans le business en ligne, c’est le moment ou jamais. Encore faut-il comprendre comment fonctionne le dropshipping à travers les formations et les expériences des autres dropshippers. Les coûts de formation représentent un faible investissement comparé aux revenus que vous allez générer. Plutôt que de tenter cette aventure tout seul, nous vous conseillons de suivre les conseils d’experts en dropshipping. Vous gagnerez en temps, en efficacité, et vous aurez une bonne longueur d’avance sur vos concurrents pour un meilleur ROI.

se mettre au dropshipping

Se lancer dans le dropshipping en 2021 : les avantages

Le dropshipping repose sur un système tripartite dans lequel interagissent l’acheteur, le vendeur et le fournisseur. Le concept est assez simple : le vendeur dispose d’un site sur lequel il vend des produits. Quand un client y passe commande, sa demande est aussitôt transmise au fournisseur. C’est ce dernier qui se charge de toute la logistique, y compris la livraison du produit commandé. Vous l’aurez compris, le commerçant n’aura pas à gérer de stocks. Ce business présente trois avantages des plus pertinents.

L’absence de logistique

En lançant sa boutique en ligne, le e-commerçant touche un très large public. Il propose ainsi des produits tendance sans devoir gérer des stocks. Grâce au dropshipping, le vendeur n’aura pas à régler les difficultés et toute la logistique qui implique la gestion de stocks ainsi que les livraisons des commandes chez les clients finaux.

Aucun investissement à prévoir

Grâce au dropshipping, vous n’avez pas besoin d’un budget important pour l’acquisition des produits. Il vous suffit de trouver des fournisseurs fiables et de tisser des partenariats efficaces. En outre, les réseaux sociaux vous serviront de supports pour vos publicités. Vous serez aussi amené à vous abonner sur des plateformes de commerce en ligne.

Un chiffre d’affaires exponentiel

Pour pouvoir apprécier la croissance du e-commerce en France, sachez que le cap des 100 milliards d’euros de chiffres d’affaires fut bel et bien franchi en 2019. La tendance s’est confirmée en 2020 malgré la crise sanitaire mondiale. Grâce au dropshipping, vous avez la possibilité de vendre vos produits dans le monde entier, à condition de miser sur une stratégie marketing efficace et adaptée à votre cible. Et bien évidemment, vous avez de grandes chances de générer un chiffre d’affaires exponentiel avec des taux de marge élevés. N’oublions pas que le dropshipping est un concept peu coûteux, accessible et très rentable. Toutefois, sachez que même sur le web, la revente de contrefaçons est prohibée.

débuter le dropshipping

Démarrer en dropshipping : les étapes à suivre

Certes, le dropshipping présente de nombreux avantages, toutefois, il ne suffit pas de claquer des doigts pour réussir dans ce milieu. Il convient de démarrer votre business dans les meilleures conditions, en veillant à bien suivre les étapes.

Le choix de la niche

Pour s’imposer en dropshipping, pensez d’abord à trouver une niche rentable. Pour ce faire, réalisez une étude de marché ou tenez compte des tendances sur les réseaux sociaux. Commencez par étudier les hashtags les plus utilisés sur Instagram ou encore Twitter. Classez-les par catégories (style, art, voyage, mode, déco, etc.) pour mieux identifier les nouvelles tendances. Une autre astuce consiste à utiliser Google trends pour mieux anticiper les demandes. Choisissez ensuite la niche sur laquelle vous souhaitez vous positionner en tenant compte de vos intérêts personnels.

Le choix des fournisseurs

Une fois la niche choisie, l’étape suivante consistera à choisir ses fournisseurs. En ce sens, vous devez poser vos critères en termes de prix, de qualité des produits et de délais de livraison. Commencez par commander des échantillons de produits pour tester la réactivité de votre cible. Ce sera aussi l’occasion de tester les frais de livraison. Il faudra aussi penser à anticiper les éventuelles problématiques qui requièrent un service client efficace. Pour mieux vous aider dans le choix d’un ou de plusieurs fournisseurs, référez-vous aux avis laissés par les internautes. Attention, ne vous laissez pas impressionner par une moyenne de 5 sur 5 sur seulement une cinquantaine d’avis. Mieux vaut se fier aux fournisseurs qui comptent une moyenne de 4 ou 4,5 sur 5 sur plus de 1000 voire 2000 avis.

e commerce et dropshipping

Marketplace ou site e-commerce

Lorsqu’on parle de dropshipping, sachez que vous avez le choix entre créer votre propre site vitrine ou vendre via les marketplaces. Les plus populaires sont notamment Ebay, Amazon, Rueducommerce, Priceminister ou encore Cdiscount. En optant pour les marketplaces, sachez que l’identité de vos fournisseurs sera visible par les internautes. La différence entre les marges commerciales est aussi conséquente.

Sur les marketplaces, vous pouvez aspirer à une marge de 8 à 15 % contre 40 voire 50 % sur votre site de dropshipping. Si les marketplaces vous apportent une visibilité optimale, cet avantage n’est pas gratuit, car ces plateformes perçoivent une commission de 5 à 20% sur chaque vente que vous réaliserez.

Fixer les prix

Si le dropshipping est considéré par tous comme un business accessible, cette activité requiert de bonnes stratégies commerciales et marketing. Vous devez aussi maîtriser quelques notions de gestion et de comptabilité pour la réalisation du business plan et pour le calcul de la marge. Quoi qu’il en soit, sachez que les internautes sont particulièrement sensibles à la qualité des produits, surtout si les prix appliqués sont élevés. Lorsque vous déterminez vos marges, il faudra tenir compte des frais liés à l’hébergement de votre site, le nom de domaine, les commissions…

Lancer un site e-commerce

Si finalement vous avez prévu de lancer vos produits via votre site, vous pouvez opter pour un site clé en main. Cette option requiert toutefois un abonnement mensuel. Autrement, vous pouvez créer votre site en usant de votre expertise. Quel que soit votre choix, le site fera office de vitrine pour vos offres. Il devra de ce fait refléter l’identité visuelle qui vous convient. N’oubliez pas d’y intégrer les fiches produits bien détaillées.

Élaborer une stratégie marketing

Pour pouvoir vendre en ligne, il faut déjà générer du trafic sur votre page de vente ou sur votre site e-commerce. En d’autres termes, il vous faut une stratégie marketing pertinente. Alors, pourquoi ne pas miser sur des stratégies efficaces, mais gratuites comme le SEO ou le référencement naturel ? Vous pouvez aussi optimiser votre présence sur les réseaux sociaux.

Comment réussir en dropshipping en 2021 ?

2021 se révèle être une année propice si vous avez prévu de vous lancer dans le dropshipping. Encore faut-il éviter les embûches qui ne manqueront pas sur votre parcours. Aussi, mettez toutes les chances de votre côté en appliquant les bonnes astuces.

Miser sur votre propre marque

Certes, le dropshipping permet de générer des revenus exponentiels, en revanche, la concurrence y est particulièrement féroce. Aussi, pensez à créer votre propre marque suivant le concept du print on demand. Rien de bien compliqué, il s’agit de personnaliser les produits que vous proposez. Dans le même élan, misez sur une communication transparente et soignez la présentation de vos fiches produits. Cela implique de définir vos objectifs.

Ne pas se fier à Aliexpress

Aliexpress est une plateforme très populaire auprès des dropshippers. Cependant, avec les années, sa réputation commence à ternir. Et pour cause, les fournisseurs misent sur des produits à prix bas, mais de qualité douteuse. De plus, vous n’aurez aucun contrôle sur le délai de livraison et sur le service client. Autrement dit, si vous souhaitez vraiment réussir dans l’e-commerce, sélectionnez les fournisseurs les plus fiables et qui proposent des produits de qualité.

Pourquoi le dropshipping ne contribue-t-il pas à la richesse nationale ?

Contre toute attente, les inspecteurs des finances sont unanimes sur le fait que le drophipping ne contribue pas la richesse nationale. Pourquoi ? Parce que près de 98% des e-commerçants enregistrés sur les marketplaces ne sont pas régularisés. Autrement dit, la majorité des dropshippers en France ne sont pas immatriculés à la TVA. Cette fraude s’étend au-delà des frontières de l’Hexagone puisque la Commission européenne a évalué les pertes à 7 milliards d’euros.

Pour y remédier, le Code général des Impôts comporte une nouvelle notion. De ce fait, le dropshipping est considéré comme une vente à distance, et ce même si la livraison des articles est réalisée indirectement. De leur côté, les marketplaces sont redevables de la taxe sur la valeur ajoutée au nom des vendeurs qui y proposent leurs produits. Vous l’aurez compris, le gouvernement use de tous les moyens pour récupérer les milliards d’euros de TVA non payés.

commencer le dropshipping

Dropshipping : les success stories qui inspirent

De nombreux dropshippers partagent leurs parcours en vue d’aider au mieux ceux qui débutent dans le milieu. Bien évidemment, les success stories ne se ressemblent pas puisque chacun a adopté ses propres techniques.

Jacky Chou et Albert Liu : les spécialistes en décoration d’intérieur

Le parcours de Jacky Chou et d’Albert Liu mérite assurément votre attention. Ces deux associés ont généré un chiffre d’affaires mensuel de 3000 à 250 000 dollars en seulement 8 mois. Pour ce faire, ils ont appliqué une marge de 30 à 40 %. Comment ont-ils procédé ? Ils ont commencé par rechercher des produits qui plaisent avant de créer leur marque. Ces dropshippers exemplaires n’ont pas hésité à investir dans les publicités pour profiter d’une visibilité optimale sur Google et Facebook. Mais surtout, ils ont misé sur des fournisseurs sérieux qui proposent des produits de qualité. En sus, ces e-commerçants ont veillé à ce que les articles soient emballés soigneusement, augmentant ainsi la valeur du produit et instaurant la confiance des clients. Leur conseil : même avec un budget moindre, n’importe qui peut se lancer dans le dropshipping. Il suffit de se concentrer sur des articles abordables et tendance.

Jeff Neal : le vendeur de grillons vivants

Il faut savoir déceler les besoins de sa cible et y répondre efficacement pour réussir dans le dropshipping. Jeff Neal a bien compris ce concept et l’a exploité. Pour lui, il était important de se positionner sur un créneau sous-exploité. Il a d’abord envisagé de commercialiser des thermomètres pour viandes, des lunettes thermiques ou encore des chaussures pour femmes. Peu convaincu par ces idées, il s’est tourné vers les grillons… oui, des grillons. Il n’a pas fallu longtemps (2 ans) à son site pour se classer en première page des SERP.

Pour réaliser son projet, notre vendeur de grillons a trouvé un fournisseur sérieux qui s’occupait de toute la logistique. Le site de Jeff Neal générait automatiquement des revenus en seulement quelques mois. Il a donc commencé à investir dans la publicité pour obtenir des backlinks. Il est même allé jusqu’à contacter des journalistes spécialisés dans les finances. Et il faut dire que son histoire en a étonné plus d’un. Depuis, l’histoire du vendeur de grillons fut relatée sur US News & World Report, sur Reader’s Digest ou USA Today, faisant de Jeff Neal un businessman d’un nouveau genre.

Mais attention, Jeff n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Il travaille 20 à 30 heures sur son site en vue de peaufiner la présentation. Il prend le temps de répondre aux e-mails de ses clients. Il s’assure que les commandes soient livrées à temps et dans les meilleurs délais. Depuis, Neal travaille avec un zoologiste qui se charge de la rédaction des guides. Selon lui, son succès repose sur la qualité de ses fournisseurs et des produits proposés. Il compte profiter longtemps de l’essor de l’industrie des animaux de compagnie. Les besoins ne cessent de croitre et il est tout à fait possible de générer de très bonnes marges en appliquant les bonnes techniques.

Source de l’étude : https://www.grandviewresearch.com/industry-analysis/dropshipping-market

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.