Depuis quelques années, les entreprises essaient de se digitaliser et les services d’administrations des ventes en font partie. Une automatisation qui s’avère nécessaire si elles veulent revaloriser l’humain, et par la même occasion améliorer la satisfaction clientèle. Aussi, les entrepôts des PME ou des grandes entreprises délaissent aujourd’hui les méthodes de prélèvement manuelles au profit de solutions plus intuitives et modernes. Le Pick to light a su faire ses preuves dans ce contexte. Quelles sont les particularités de cette solution d’optimisation de gestion des commandes ?

Le Pick to light, comment ça marche ?

La définition même du système pick to light pour préparer les commandes se trouve dans son nom. « Pick » pour faire référence au picking ou prélèvement et « light » pour lumière. Ce dispositif permet donc aux gestionnaires d’entrepôt de se déplacer facilement et intelligemment dans le magasin de stockage pour repérer rapidement le produit commandé par le client grâce à une lumière qui s’allume à l’endroit où celui-ci est posé, et s’éteint quand l’opérateur réceptionne le colis. Assisté par un ordinateur, le Pick to light est relié par le WMS ou Warehouse Management System. Cet outil technologique de gestion virtuelle de stockage automatise toutes les tâches pouvant être réalisées dans un entrepôt.

La solution peut également être sollicitée dans le cas de préparation de plusieurs commandes. Dans ce cas-ci, l’opérateur utilisera un chariot automatisé. Relié au système,il est capable de capter le signal lumineux pour trouver l’emplacement où il doit prélever les commandes. L’opérateur se chargera toujours de mettre fin à la tâche en appuyant sur le voyant, pour valider la prise en charge. Le Pick to light vise à améliorer au maximum la productivité du préparateur en épargnant les erreurs.

Optimiser sa gestion de commandes pour plus de satisfaction clientèle

Optimiser sa gestion de commandes pour plus de satisfaction clientèle

La logistique, une étape de la chaîne de valeur d’une entreprise à ne pas négliger

La logistique d’entreprise consiste à maîtriser les flux physiques et à utiliser les moyens nécessaires à la réalisation de cet objectif. Bien qu’il s’agisse d’une fonction transversale dans une entreprise, elle se doit d’être considérée comme un outil de compétitivité. En effet, quand elle est bien gérée, elle peut devenir un avantage concurrentiel, non seulement sur le court terme, mais aussi sur le long terme. Cette gestion se tourne de plus en plus vers les solutions automatisées, qui permettent une meilleure transmission des informations et diminuent le risque d’erreur dans la gestion du stock. Une alternative qui offre indéniablement une réduction du coût de la chaîne logistique en général. En effet, l’approvisionnement, l’acheminement et le stockage seront optimisés. Le Pick to light améliore donc le rendement.

Quels sont les avantages de recourir au Pick to light pour gérer ses commandes ?

En tant que gérant d’entreprise, surtout de grande envergure, vous êtes sûrement conscient que le temps passé dans un entrepôt peut s’éterniser quand on manque de technique, même avec les méthodes FIFO et LIFO. Raison pour laquelle le Pick to light est de plus en plus prisé dans ces lieux de stockage.

Son premier avantage est en effet cette optimisation du temps et un gain d’énergie. Les agents chargés de s’occuper des commandes peuvent également se fier à cette automatisation pour valider que le produit prélevé est bien conforme. Le taux d’erreurs qui surviennent dans les entrepôts équipés d’un système pick to light est évalué à moins de 0,1%. Autant dire que la marge est quasiment nulle.

Elle peut également se vanter d’être plus écolo avec une réduction considérable des déchets, étant donné que les suivis papier ne sont plus nécessaires. Et en dernier, mais non le moindre, on notera le rebond de la productivité. Selon les études, celle-ci s’améliore à plus de 30% quand les entreprises optent pour la méthode Pick to light.

Quelles sont les différentes solutions de Pick to light ?

Le Pick to light est utilisé aussi bien en industrie qu’en logistique et e-commerce. Les tâches sont donc nombreuses à pouvoir être réalisées avec cette méthode notamment le montage de pièces, le tri, l’éclatement et la préparation de commandes, entre autres. Les systèmes, quant à eux, sont très diversifiés pour répondre aux exigences des différentes demandes. Si le montage du rail métallique se décline horizontalement ou verticalement selon les besoins de l’entreprise, les couleurs des voyants lumineux, eux revisitent toute la roue chromatique. Une diversification qui facilite la préparation de plusieurs commandes par différents opérateurs à la fois. Les entreprises peuvent par ailleurs instaurer des règles spécifiques à suivre selon ces couleurs et les particularités des produits à vendre.

gestion des commandes

Pick to light, un système aux solutions innovantes

Les modules de Pick to light présentés sur le marché ne s’en tiennent plus seulement à ceux avec des boutons de validation. Les technologies employées sont encore plus ingénieuses pour améliorer toujours plus la rapidité et la performance des préparateurs des commandes. Des solutions ont été créées, comme le capteur pour détecter le passage d’une main, les afficheurs de quantité ou de code d’emplacement, etc. D’autres encore utilisent des pointeurs LED.

Pour les entreprises qui prennent en compte le poids des commandes, le Pick to light peut également être associé avec le Pick to balance. Dans ce système, une balance connectée va se charger de contrôler le poids du colis pour vérifier s’il concorde avec la commande. Certaines firmes optent aussi pour des bagues RFID qui améliorent la traçabilité et donc, le traitement de commandes de chaque opérateur.

Peut-on personnaliser les modules de Pick to light ?

Pour rivaliser sur le marché de la logistique, les systèmes Pick to light promettent des solutions en accord avec les attentes de leurs clients et de leurs utilisateurs. C’est pourquoi les développeurs de ces modules ont aussi prévu des fonctionnalités flexibles pour s’ajuster à chaque demande. Ces technologies de gestion de commandes en entrepôt peuvent être modelées selon l’usage final qu’en font des entreprises, en fonction de l’envergure du projet, de la quantité d’articles à gérer et surtout de l’espace à couvrir.