L’investissement en bourse devient de plus en plus populaire de nos jours. Il offre de nombreux choix, en optant pour une gestion pilotée ou une gestion libre, avec des fonds d’investissement ou dans des actions (titres vifs), en assurance-vie, etc. Même si ce placement peut être très bénéfique, il est fortement déconseillé de s’y lancer au hasard au risque de ne pas obtenir les résultats attendus ou, pire, essuyer des pertes importantes. En tant que débutant en la matière, il est important de suivre une formation. Vous êtes également tenté, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Afin de vous aider au mieux, nous vous apportons dans cet article quelques informations utiles concernant l’investissement en bourse.

Investir en bourse

L’investissement en bourse correspond à un placement d’argent sous forme d’actions. En effet, il s’agit d’un achat d’actions dans une ou plusieurs entreprises cotées. En contrepartie de votre achat, vous acquérez des parts de propriété au sein de la société. Il faut savoir que chaque action d’une entreprise représente une part de son capital. Et le nombre de parts qu’un actionnaire possède correspond au nombre de ses actions dans cette entreprise. Lorsque vous investissez en bourse donc, vous devenez automatiquement actionnaire dans la société.

Encore considéré comme beaucoup comme un investissement risqué en raison de la volatilité, l’investissement en bourse peut toutefois être très avantageux, à condition d’être patient et de savoir suivre les mouvements de marché. Avant de faire le grand saut, il est alors important de suivre des formations, d’après le site avatrade.fr, spécialisé dans le trading.

Le choix du marché boursier

Pour s’assurer de ne pas perdre son argent, il est important de bien choisir son marché boursier. Les actions constituent à ce jour le support d’investissements le plus connu. Les marchés les plus appréciés sont les marchés d’indices boursiers comme le NASDAQ et le CAC40. Le marché des commodities comme le pétrole et l’or et le marché du forex (Foreign exchange ou échange de devises) sont également très utilisés.

Le forex est le plus conseillé pour commencer en bourse. Le principe est d’échanger une monnaie contre une autre (dollars en euros par exemple). Le taux de change du forex fluctue en fonction de la demande et de l’offre.

Comment investir en bourse ?

Pour réussir dans ce type d’investissement, il est primordial d’étudier différents paramètres. D’où l’importance de suivre une formation spécialisée avant de se lancer.

Tout d’abord, il est important de bien choisir son outil. Vous avez la possibilité de choisir entre différents types d’enveloppes : assurance-vie, compte-titres, PEA, ou encore PEA-PME. Vous pourrez gérer, à travers ces outils, les différents produits à investir en bourse.

Il est ensuite nécessaire de bien choisir les bons produits d’investissement. Vous pouvez par exemple choisir des fonds passifs, que l’on appelle également trackers, des fonds actifs, ou encore des titres vifs.

Pour débuter, il est conseillé d’orienter son choix vers les fonds trackers, qui sont à la fois simples et efficaces.

Les dangers de la bourse

Peu importe le type d’investissement que vous choisissez, il y a toujours des risques qui y sont associés, d’où encore l’importance de bien se renseigner et de se former avec de se lancer.

La perte de capital

Le premier risque à considérer en matière d’investissement en bourse est la perte de capital, qui peut être réelle ou fictive.

La perte fictive de capital correspond à une chute ou à l’existence d’un krach boursier, qui réduit considérablement la valeur des actions. La baisse peut aller jusqu’à 50%. Dans ce cas, votre portefeuille subira une perte fictive de 50%. La perte restera fictive, car vous détiendrez toujours toutes vos actions, toutefois elles n’auront plus la même valeur.

La perte de capital réelle correspond davantage à une vente d’actifs suite à une perte de valeur. L’investisseur perdra alors la quasi-totalité de son investissement. Souvent, plus la perte fictive est élevée, plus l’investisseur débutant souhaitera passer à une vente de ses actifs pour éviter de tout perdre.

Un revenu inférieur

Si vous avez choisi d’investir dans des actions qui génèrent des revenus, notamment les obligations et les actions avec dividendes, vous devez vous préparer au risque de percevoir un revenu inférieur à ce qui était prévu. En effet, les risques que les revenus soient inférieurs à la normale ou ceux de l’année passée sont très élevés en bourse.

Il est à noter qu’une entreprise a le pouvoir de baisser la rémunération de ses actionnaires, suite à des difficultés financières. Il se peut même que cette dernière annule la distribution de dividendes. Afin de bien gérer ce type de situation, il est important de suivre des formations avant de se lancer.

Pour prévenir ce risque en particulier, il est important de diversifier ses investissements et de ne pas concentrer toutes ses actions dans une même entreprise.

Les risques liés aux changes

Ils concernent surtout les investissements sur le marché des devises (Forex), notamment si vous avez choisi d’investir dans une devise étrangère.

Il faut savoir que les devises sont cotées, ce qui accentue la fluctuation de leur valeur. Si vous avez par exemple investi à la bourse de Londres, vous devez anticiper les risques liés à l’échange entre l’euro et la Livre.

Même si ce type d’investissement peut vous protéger en cas de baisse de la valeur de votre monnaie, il n’est donc pas dénué de risque et il est important de rester prudent.

Le risque d’inflation

Il s’agit d’un risque de perte de valeur de sa monnaie, avec un processus immuable et très long. Il faut savoir que l’inflation est indispensable pour conserver l’économie en bonne santé dans un pays, ce qui pousse le gouvernement à maintenir l’inflation entre 1 à 2% chaque année.

Toutefois, cette inflation est très risquée pour les investisseurs, car elle détruit le capital de manière invisible. En effet, le solde de votre compte reste le même, alors que la valeur de la monnaie diminue.

D’où la nécessité d‘investir dans un placement avec un rendement supérieur à l’inflation. Il est à noter que les rendements des fonds en assurance-vie ou du livret A sont inférieurs à l’inflation. Si vous souhaitez donc investir, ces derniers ne sont pas les plus viables.