Pour renouveler et ventiler l’air intérieur d’un habitat, de plus en plus de particuliers et professionnels optent pour la VMC. Avant d’installer une ventilation mécanique contrôlée, certains points doivent être pris en compte. VMC simple flux, double flux, autoréglable, hydroréglable… quel type de VMC choisir ? À qui confier la pose de VMC ? Qu’en est-il du prix et de l’entretien de votre système de ventilation mécanique contrôlée ?

Un professionnel pour votre projet de pose de VMC

Le marché propose de nombreux types de VMC simple flux et double flux. Ainsi, toutes les ventilations mécaniques contrôlées ne s’installent pas de la même manière. Ainsi, pour que la pose de VMC se conforme aux règles et normes en vigueur, il convient de confier l’installation à un professionnel spécialisé. En optant pour les services d’une entreprise spécialisée, vous avez la garantie de faire appel à un professionnel en installation de VMC qui s’assure du respect des critères importants en la matière, dont :

  • Un dimensionnement correct grâce à l’expertise technique du professionnel,
  • Une distance optimale entre les appareils électroménagers et les sorties d’air,
  • Un respect de la norme NF C15-100 qui concerne les raccordements électriques,
  • Une performance optimale du caisson et un bon cheminement des gaines.

Que ce soit la VMC pour les particuliers, la VMC collective, le caisson de traitement d’air ou l’extraction de cuisine, confiez l’installation et la pose de votre système de ventilation à des professionnels pour un résultat à la hauteur de vos attentes.

N’hésitez pas à demander une étude ou un devis dans le cadre de votre projet d’installation VMC.

Pourquoi investir dans l’installation d’une VMC ?

La VMC figure parmi les alternatives les plus prisées pour améliorer la qualité de l’air. Si une ventilation naturelle telle qu’une grille d’aération ou une fenêtre suffit à ventiler la maison, une ventilation mécanique contrôlée offre de meilleurs résultats. En effet, la VMC améliore la circulation de l’air dans chaque pièce de la maison, lutte contre l’humidité et limite la pollution intérieure. Il faut noter que lorsque l’humidité s’installe, s’en suivent les champignons et les moisissures.

Ainsi, lorsque les papiers peints et les peintures se détériorent, la santé des occupants se trouve en danger. L’installation d’une VMC aide ainsi à résoudre les problèmes respiratoires ainsi que les allergies liées à l’humidité.

Ce qu’il faut savoir pour l’installation d’une VMC

Le prix de la VMC dépend avant tout du modèle. En effet, une VMC simple flux est moins onéreuse au moment de l’achat. Mais en pratique, ajoutez les frais de chauffage ou la climatisation, et vous verrez que les dépenses sont assez conséquentes. En revanche, une VMC double flux se veut plus cher à l’achat, mais sur le long terme, ce type de VMC assure des économies d’énergie non négligeables.

Le volume d’air à traiter, la qualité du système, la puissance, la garantie, la marque sont autant de facteurs influant sur le prix d’une VMC. Après avoir défini vos besoins en termes de ventilation mécanique contrôlée, vous vous fixerez un budget plus réaliste. Quant au prix de l’installation d’une VMC, il varie suivant plusieurs facteurs.