En comptabilité, le cash flow vous permet d’évaluer le flux net de trésorerie disponible au sein d’une société. Une valeur positive indique que la trésorerie est excédentaire et que l’entreprise peut payer des dividendes ou ses dettes et investir. À l’inverse, un cash flow négatif est une indication sur la mauvaise santé financière d’une société.

Les différents types de cash flow

Il existe plusieurs types de cash flow sur les rapports financiers. Parmi les principaux, il y a :

  • Le Cash Flow From Operation ou Flux de trésorerie d’exploitation.
  • Le Free Cash Flow (FCF) ou Flux de trésorerie disponible.

Le Flux de trésorerie d’exploitation sert à évaluer la performance opérationnelle d’une entreprise. Elle est la trésorerie que dégage l’entreprise par son activité. Cette variable permet de savoir si les stocks sont plus importants que nécessaire, si les clients ne paient pas à temps, ou si l’entreprise paie ses fournisseurs très vite. Les résultats exceptionnels et les variations des besoins en fonds de roulement ne sont pas inclus dans le flux de trésorerie d’exploitation.

Le flux de trésorerie disponible indique la performance financière de l’entreprise, sa capacité à dégager de l’argent. Les activités d’investissement ou de paiement des dividendes influencent le FCF. Il se peut pour cela qu’une entreprise qui débute affiche un FCF négatif. Cette situation est temporaire puisque la nouvelle société est en plein investissement.

On retient que la mesure des flux de trésorerie dans une entreprise est importante. Elle permet de savoir de façon précise si une activité est rentable ou non.

Le cash flow dans l’immobilier

Je vous recommande la lecture de cette vidéo : Comment avoir un cash flow positif avec l’immobilier ? Par Pierre Ollier