Vous avez sûrement déjà tenté d’apaiser une douleur locale en posant une poche de glace dessus. Le soulagement ressenti est presque immédiat. La cryothérapie s’apparente à cette méthode à la différence qu’elle s’applique à l’ensemble du corps et est utilisée en général pour traiter certaines maladies ou pour faciliter la récupération, notamment chez les sportifs.

La cryothérapie, c’est quoi ?

Par définition, la cryothérapie est une thérapie par le froid qui consiste à exposer le corps entier ou seulement une partie à un froid d’une très grande intensité (-130°) pour soulager les douleurs corporelles en permettant à l’organisme de déclencher des effets biochimiques et hormonaux spécifiques.

Il existe en tout 3 formes de traitement par cryothérapie :

  • La cryothérapie locale qui se réalise par l’application de poches de glace, de compresses froides, de pulvérisations et de sprays cryogènes sur la zone à traiter ;
  • La cryothérapie corps partiel où le corps du patient à l’exception de sa tête est plongé dans une cabine individuelle à l’intérieur de laquelle circule du gaz liquide (azote liquide) à très faible température.
  • La cryothérapie corps entier où l’ensemble du corps y compris la tête est exposé pendant quelques minutes à un froid sec. Elle se réalise dans une cabine ou une chambre cryogénique.

Vous avez par exemple la possibilité d’avoir recours à la cryothérapie lors d’une cure thalasso, afin d’optimiser les bienfaits de votre cure détente et tonicité.

Quels sont les bienfaits de la cryothérapie ?

Les bienfaits de la cryothérapie sont nombreux. En traitement local, il permet de soulager les inflammations, combattre la douleur, réduire un œdème, etc. Cette technique aurait également des actions bénéfiques sur les cellules cancéreuses permettant ainsi de lutter contre le cancer de la rétine, de la prostate, du col de l’utérus et du foie.

Toujours en traitement local, la cryothérapie est utilisée pour traiter les tumeurs dans les reins, les poumons, les os et aussi les seins. Cette technique peut aussi être utile pour soulager les traumatismes musculaires ou articulaires (entorses, luxations, fractures, etc.) causés par un exercice sportif.

En traitement global, la cryothérapie permet d’améliorer la fonction respiratoire, booster la circulation sanguine, traiter les troubles du sommeil et réduire l’anxiété. Chez les sportifs, cette technique est utilisée pour accélérer la récupération musculaire et optimiser l’échauffement avant l’entraînement.

La cryothérapie est aussi utilisée dans les instituts de beauté pour booster la microcirculation sanguine, ce qui permet d’améliorer la tonicité et la fermeté de peau.

cryotherapie explication

Cryothérapie : déroulement d’une séance

Le déroulement de la séance varie selon qu’il s’agisse d’une cryothérapie partielle ou à destination du corps entier.

Cryothérapie pour le corps entier

On rencontre dans les centres de thalassothérapie, dans les instituts de beauté et chez certains dermatologues, des cabines de « cryothérapie corps entier ». Comme leur nom l’indique, ces cabines permettent de traiter l’ensemble du corps, tête comprise.

Dans la pratique, le patient est immergé dans la cabine de cryothérapie à une température de -110°C pendant 2 à 4 minutes au maximum avec pour tout vêtement un maillot de bain, un bandeau sur les oreilles, un masque sur la bouche, ainsi que des chaussettes et des gants pour les pieds et les mains.

Cryothérapie localisée

Comme lors d’une séance corps entier, le patient est enfermé dans une cabine de cryothérapie encore appelée cryosauna. Toutefois, dans ce cas, la tête et le cou ne sont pas immergés et la température est comprise en -110 et -190°C.

La cryothérapie partielle peut également être faite par l’insufflation directe d’azote liquide refroidi sur la partie à traiter ou les cellules à détruire. Cette technique est le plus souvent utilisée à des fins esthétiques. On la retrouve dans le traitement des verrues, durillons, cors, papillomes, kératoses actiniques, cellulites, etc.

Quelles précautions prendre avant chaque séance ?

Pour optimiser vos séances de cryothérapie, il est essentiel de respecter quelques règles. D’abord, avant d’entrer dans la chambre cryogénique, votre corps doit être entièrement sec et sans la moindre trace d’humidité. C’est pourquoi la pratique d’un exercice physique peu de temps avant les séances est déconseillée.

En raison des températures extrêmes, les risques d’engelures sont très élevés. Il est donc impératif de protéger les extrémités du corps avec des moufles, des chaussettes et des masques. Il est également recommandé de retirer avant chaque séance tout objet métallique tel qu’un piercing, un bijou et même des lentilles de contact.

Par ailleurs, si vous avez de petites blessures, vous devez penser à les protéger avec du sparadrap. Pour finir, après votre séance, une pause de 30 minutes est préconisée avant de prendre une douche ou de retourner à vos activités. Ceci permet à votre corps de se réhabituer à la température ambiante et de réguler sa température interne.

Les actes de cryothérapie sont-ils remboursés ?

Une séance de cryothérapie coûte en moyenne entre 30 et 50 € et il faut compter plusieurs séances avant d’obtenir des résultats probants.

Même si cette technique est de plus en plus répandue, elle n’est pas reconnue par l’Ordre des Médecins. Ces actes ne sont donc pas remboursés par la Sécurité sociale. Toutefois, certaines mutuelles d’assurance remboursent les séances de cryothérapie corps entier.

Cryothérapie : quelques contre-indications

Comme toute technique paramédicale, la cryothérapie présente quelques contre-indications. Elle n’est donc pas recommandée en cas de :

  • Anémie chronique ;
  • Pacemaker
  • Grossesse
  • Hypertension
  • Colique néphrétique
  • Cancer
  • Maladies cardio-vasculaires
  • Risque d’infarctus
  • Syndrome de Raynaud
  • Trouble de la coagulation
  • Hyperthyroïdie,
  • Asthme, etc.

Par ailleurs, cette technique n’est pas conseillée en cas de plaies ouvertes. En outre, si la température du corps descend en dessous de 7°C, les risques de lésions nerveuses augmentent considérablement.

cryotherapie

Cryothérapie : les effets secondaires

Si la cryothérapie est en général bénéfique pour l’organisme, des effets secondaires peuvent survenir. Par exemple, certains patients ont rapporté des maux de tête, des brûlures ou de l’urticaire chronique au froid. Par ailleurs, en cas de traitement local, le froid peut provoquer des lésions sur les tissus sains qui avoisinent la zone traitée.

En outre, d’après certains scientifiques, la cryothérapie corps entier présente quelques problèmes de sécurité. En effet, selon les chercheurs de l’Inserm l’absence d’études méthodologiques probantes fait appel à une relativisation des effets positifs de cette technique.

Différences ente cryothérapie et cryolipolyse

La cryothérapie et la cryolipolyse sont toutes les deux des techniques de traitement par le froid. Cependant, la cryolipolyse encore appelée coolsculpting se fait par aspiration de la partie à traiter. Par ailleurs, elle est utilisée pour détruire les cellules adipeuses afin de combattre l’excès de graisses et favoriser la perte de poids.

La cryothérapie quant à elle ne se fait pas par aspiration ou succion et son objectif premier n’est pas de brûler les graisses.