Les émotions font partie de notre quotidien. Nos joies, notre tristesse, nos coups de colère, la culpabilité et nos autres sentiments définissent notre personnalité et ont un impact majeur sur nos relations sociales. Lorsqu’ils sont incontrôlables, ils peuvent être des sources d’inconfort et devenir très handicapants. C’est vrai qu’il peut être pénible de contrôler ses états d’âme. Mais on peut y arriver. Cet article vous livre quelques clés pratiques pour mieux maîtriser vos émotions.

Comment gérer vos ÉMOTIONS ? par David Laroche

Comprendre vos émotions et identifier les éléments déclencheurs

Tant que vous n’aurez pas bien compris vos humeurs, il vous sera très difficile de les gérer. Par conséquent, vous devez d’abord travailler sur la compréhension des émotions qui vous animent le plus souvent. En effet, en plus des besoins physiques, chacun de nous a des besoins émotionnels.

Le sentiment d’être respecté et le confort sont par exemple deux besoins dont le degré varie d’une personne à une autre. Lorsqu’ils ne sont pas comblés, le cerveau envoie des signaux sous forme de sentiments négatifs qui peuvent vous chambouler. Les comprendre est une étape importante pour vous connaître davantage vous-même.

Une fois que vous comprenez vos sentiments, vous êtes capable de les anticiper. En effet, une émotion, peu importe sa nature, n’apparaît pas de façon brusque. Elle est toujours la conséquence d’un ou plusieurs éléments déclencheurs que vous pouvez identifier. Par exemple, de façon générale, la colère, la tristesse et la peur apparaissent lorsque le cerveau capte des signaux de perte, d’injustice ou de privation. La clé du contrôle réside alors dans votre capacité à anticiper ces stimuli afin de mieux vous préparer à affronter les sentiments qui peuvent en découler. Cette préparation est importante parce que dès que les émotions se manifestent, il n’y a presque plus rien à faire pour les éviter.

Savoir détourner votre attention ou adopter une attitude zen

Vous savez déjà ce qui peut provoquer la manifestation de vos émotions négatives. Servez-vous-en ! De façon concrète, il faut maintenant apprendre à ne pas faire une fixation sur la situation qui vous importune. La meilleure façon pour y parvenir est de banaliser la situation ou de penser à quelque chose de positif.

Si par exemple, vous êtes d’habitude frustré lorsque vous vous retrouvez dans un embouteillage, concentrez-vous sur autre chose. Écouter des morceaux de musique que vous appréciez et qui font que vous vous sentez bien dans votre peau. Votre émotion négative peut aussi être due à une chose que vous n’avez pas réalisée, comme le fait d’avoir raté un entraînement. Au lieu de vous laisser aller à la colère, félicitez-vous d’avoir consacré ce temps à quelque chose d’intéressant.

Cette stratégie ne marche généralement que pour les émotions qui ne sont pas vraiment puissantes. Lorsque vous êtes vraiment bouleversé, il est généralement difficile de contenir les sentiments négatifs. Mais la seule façon de garder le contrôle est de ne pas vous laisser submerger par l’émotion. Cela n’est possible que si vous apprenez à adopter une attitude zen. Quelqu’un vous a-t-il injurié ? Au lieu de contre-attaquer, optez pour la zen attitude, prenez du recul. Ainsi, vous pourrez avoir une meilleure maîtrise de votre stress, de vos relations sociales et professionnelles.

Faire de petits et simples changements positifs dans votre quotidien

De simples gestes, à l’apparence anodine, peuvent avoir d’importantes répercussions sur votre état d’âme et votre attitude. Lorsque vous êtes très susceptible, voici quelques changements positifs qui peuvent rendre plus gaie votre routine journalière :

  • Transformer votre espace de vie ou de travail en un endroit plus calme (vous aurez l’impression d’avoir un meilleur contrôle) ;
  • Entretenir une bonne forme physique (les exercices physiques favorisent la bonne humeur et diminuent le stress) ;
  • Tenir un journal intime (écrire et lire quotidiennement ce journal vous permettent d’identifier vos schémas de réactions et de réfléchir à comment les changer)…

Trouver la bonne personne à qui parler de vos sentiments

Le contrôle de vos émotions n’implique pas que vous devez les ignorer ou les réprimer. Si vous essayez cette approche, vous risquez d’aggraver votre état émotionnel. Parfois, pour mieux dompter les sentiments négatifs, il faut apprendre à en parler à une personne de confiance. Vous devez donc apprendre à les exprimer sainement (en étant rationnel et en parlant calmement). La bonne personne qui vous prêtera une oreille attentive peut être un parent ou un ami. Elle doit être capable de vous apporter le soutien émotionnel qui vous manque lorsque vous êtes submergé par des sentiments très intenses.

De plus, vous pouvez aussi vous faire accompagner par un thérapeute. Cette aide est recommandée lorsque vous traversez une situation émotionnelle très complexe. C’est le cas par exemple si vos problèmes émotionnels vous plongent dans une dépression ou vous empêchent d’accomplir vos tâches quotidiennes ou d’être performant au travail.

Que retenir ? Il est bien possible de maîtriser vos émotions, aussi puissantes soient-elles. Pour y parvenir, il faut apprendre à les comprendre et surtout à les anticiper. C’est après cela que vous pouvez déterminer les gestes et comportements sains à adopter pour ne pas laisser libre cours à vos sentiments négatifs. Parfois, l’aide d’un thérapeute peut vous être utile.