Pour une start-up ou autre porteur de projet, la concrétisation d’un projet high-tech consiste souvent à développer un produit ou un service de haute technologie. Pour développer son produit, des compétences techniques spécifiques sont nécessaires, dont on ne dispose pas toujours. Il faut souvent déléguer une partie de l’élaboration du prototype à des prestataires spécialisés dans le high-tech. Zoom sur les différentes étapes de la concrétisation d’un projet.

Les différentes étapes pour développer un projet high-tech

Que vous soyez une grande entreprise ou une petite start-up qui débute, la première chose à faire lorsque vous avez une idée innovante est de la protéger. En effet, la concurrence est particulièrement féroce et aujourd’hui, la moindre fuite ou indiscrétion sur le web, et vous risquez de voir votre produit commercialisé par un autre sans que vous ne sachiez comment c’est arrivé. Pensez à déposer un brevet auprès de l’INPI. La méthode la plus simple consiste à remplir et déposer une enveloppe Soleau, autrement dit, faire une description de l’invention et la poster à l’INPI. Cela ne coûte que 15 euros seulement, idéal si votre start-up n’a pas beaucoup de budget. Le simple fait de poster l’enveloppe garantit l’antériorité de l’invention au cas où un brevet concurrent est déposé. Une enveloppe Soleau est valide pendant cinq ans et il existe aujourd’hui une alternative électronique. Il est recommandé de recourir aux services d’un expert en propriété intellectuelle pour rédiger le brevet ou l’enveloppe Soleau.

Faire une étude de marché

Une fois que vous vous êtes assuré que votre idée est bien protégée, soumettez-la à une solide étude de marché auprès d’un bureau d’études électronique par exemple pour peaufiner les détails techniques avant de la faire valider auprès de vos clients potentiels. En effet, c’est une chose d‘inventer un produit high-tech innovant, mais encore faut-il s’assurer qu’il sera rentable et qu’il pourra trouver son public. Au cours de cette étape, il faudra se poser les bonnes questions : pourquoi un produit comme le vôtre n’est-il pas encore commercialisé ? Est-ce que les clients expriment un réel besoin de ce produit ? Qui seront vos concurrents potentiels ?

Il existe des techniques d’étude spécifiques destinées aux projets et produits high-tech, comme le « Lean start-up » dont les principales étapes sont la construction, le test et l’adaptation du prototype à travers des aller-retour permanents avec les consommateurs.

projet high tech

Trouver le financement pour concevoir le prototype

En général, les porteurs d’un projet high-tech n’ont pas forcément toutes les compétences techniques requises dans la conception. Il faudra donc prévoir un budget pour la rémunération des concepteurs ainsi que pour le financement du prototypage,ou encore une levée de fonds pour lancer le produit en série. Il sera nécessaire de procéder à la rédaction d’un plan financier et d’un business plan. L’objectif est de mettre en avant le potentiel du marché en présentant des arguments convaincants.

Rédaction du cahier des charges

Un cahier des charges doit servir à décrire de manière détaillée toutes les caractéristiques du produit high-tech. Il doit notamment contenir une description du fonctionnement, des fonctionnalités ainsi que les différentes contraintes (dimensions, encombrement, performances, température, etc.).

Création de la maquette par des prestataires de service

Une fois que la rédaction du cahier des charges est effectuée, la prochaine étape est la réalisation de la maquette du produit par une modélisation de sa forme et de son fonctionnement. Il faudra souvent faire appel à des prestataires de services qui deviendront des partenaires potentiels, comme un ingénieur, un modéliste… Une fois la maquette sur pied, il faudra passer à la réalisation du prototype parfois avec le concours d’un prestataire comme un Fab-Lab par exemple.

La fabrication de certaines composantes comme la carte électronique doit être effectuée par un fournisseur ou un partenaire qui a déjà une expertise dans le domaine. En général, le prototype n°1 nécessitera de nombreux ajustements ainsi qu’un certain nombre de phases de tests. C’est là tout l’intérêt de trouver des prestataires de service de confiance et qui fournissent des produits de qualité tout au long du projet. Ils auront une place prépondérante dans la conception du projet high-tech auquel ils pourront apporter des composantes essentielles. Ces mêmes fournisseurs auront un grand rôle à jouer dans la production en masse du produit quand il devra être commercialisé.

Financement du lancement du produit

Il est nécessaire de rédiger un plan financier qui décrit de manière précise les perspectives d’activité, les charges fixes, les marges ainsi que les perspectives de besoin en fonds de roulement. Il faut aussi procéder à la réalisation d’une étude du coût de revient du produit et à la justification du prix de vente final. L’étude du marché devra être affinée et les futurs clients doivent être contactés et mobilisés, pour rassurer les financeurs.

concretiser projet

Identification des prestataires de service et lancement de la pré-série

Pour cette étape, il faudra identifier et contacter les prestataires de service qui vont s’occuper de la fabrication des produits en série. Pour la production d’un produit électronique en particulier, il existe de nombreux fournisseurs et même des bureaux d’étude électroniques français fiables.

Pour les parties plastiques, la production en pré série et en série va nécessiter de confectionner des moules d’injection sur mesure en acier ou en alu. Cela peut coûter très cher, surtout pour les moules en acier français. Une alternative par exemple consiste à les faire fabriquer en Asie où le prix peut être plus abordable, mais il faut alors s’assurer de la qualité des produits fabriqués.

Lancement de la production en série

Une fois que votre produit est enfin disponible à la vente et que vous avez choisi le réseau de distribution, vous pourrez procéder au lancement. Il existe des alternatives, notamment la distribution en direct par internet qui permet de conserver sa marge, mais qui nécessite beaucoup d’efforts de publicité pour faire connaître le produit. La méthode plus traditionnelle qui consiste à passer par les distributeurs contraint à abandonner une partie de la marge.