En Argentine, boire du maté est considéré comme un rite important auquel de nombreuses personnes se livrent. Dans nos civilisations, beaucoup s’affranchissent de tout ce protocole et s’adonnent librement à la dégustation de leur breuvage. Dans l’un ou l’autre cas, boire du maté reste un moment privilégié.

Boire du maté à la manière traditionnelle

Pour boire un maté de façon traditionnelle, vous devez utiliser une calebasse. La calebasse dont il est question est en réalité une courge creusée et séchée. Pour l’utiliser, il faut dans un premier temps la culotter pour la débarrasser de tous les résidus de poussières qui pourraient altérer le goût du maté.

Les Argentins consomment généralement le maté amer sans ajout de sucre ou de miel pour bénéficier davantage de ses propriétés thérapeutiques. Après son utilisation, vous devez vider la calebasse puis la rincer méticuleusement et la sécher enfin. Ce faisant, vous êtes assuré de faire ressortir tous les débris de feuilles collés contre la paroi.

Boire du maté avec la bombilla

La bombilla est une pipette métallique disposant d’un filtre. Grâce au filtre, l’utilisateur peut aspirer le maté sans être en contact avec l’herbe de yerba maté. La plupart des filtres bombilla sont en forme de poire percée, en ressort ou se présentent en de fines fentes.

Les bombillas sont généralement démontables au niveau des filtres pour faciliter leur nettoyage. À l’instar des calebasses, les bombillas arborent plusieurs formes et tailles. De plus, il existe de nombreuses marques sur le marché. Vous pouvez choisir n’importe quel modèle et boire à votre santé.

Comment choisir sa calebasse à maté ?

Le maté devient de plus en plus populaire en France. On peut dire merci à Antoine Griezmann qui a nettement aidé à sa promotion. Mais à la différence de beaucoup de boissons chaudes où le contenant n’a presque aucune importance, la calebasse conditionnera la réussite ou non de votre dégustation.

Une calebasse à maté peut être réalisée avec différents matériaux :

  • En courge : c’est le récipient originel et traditionnel pour les vrais amateurs. Il demande d’être curé à la première utilisation et vous devrez faire très attention quant à son entretien. Il n’est donc pas forcément adapté à tous.
  • En bois : Ce matériau fait également parti des calebasses réservées aux puristes, car comme pour la courge, il nécessite une préparation avant la première utilisation et un entretien spécifique. Il est par contre moins fragile que la calebasse en courge.
  • En céramique : Elle remplace peu à peu les deux précédentes dans le cœur de argentins. Elle a le gros avantage d’être bien plus simple à nettoyer et ne nécessite aucune préparation avant la première utilisation. Attention, la céramique reste tout de même fragile. Il est donc conseillé de ne pas la faire tomber trop souvent.
  • En verre : si vous êtes amateur de café ou de thé, vous connaissez ses poins forts et ses inconvénients. Le verre a le gros avantage d’être totalement neutre en goût. Vous pourrez alors profiter uniquement de l’herba maté choisie.
  • En plastique et silicone : Elles ont l’avantage d’être peu onéreuses et indestructibles. Par contre, elles n’ont aucun intérêt au niveau gustatif. Ce type de récipient est à utiliser en dernier ressort. C’est un peu comme boire un grand vin dans un gobelet en plastique.

Vous le voyez, il n’est pas si simple de choisir dans quoi vous allez boire votre maté. Si vous cherchez une calebasse traditionnelle par exemple sur cette boutique, vous devriez facilement trouver votre bonheur et à des prix plus que raisonnables.