Un mobil home est une habitation qui peut servir de résidence permanente. Mais, le plus souvent, il est utilisé comme un logement temporaire. Il devient de plus en plus utile et son commerce prend de l’ampleur. Alors, est-ce rentable d’y investir ? Quelles sont les dépenses liées à un mobil home ? Quels sont les risques envisageables ? Cet article vous éclaire sur le sujet.

Combien coûte un mobil home ?

Pour déterminer le coût total de l’investissement, il est important de prendre en compte plusieurs paramètres. Selon votre pouvoir d’achat actuel, vous pouvez acquérir un mobil home avec un budget plus ou moins élevé. Cependant, le prix d’achat est positivement corrélé à la résistance, la gamme et l’esthétique de la construction.

Généralement, pour un mobil home neuf, il vous faut entre 25 000 et 50 000 euros. Le fabricant, l’espace d’accueil, les matériaux utilisés et les équipements intégrés sont des facteurs déterminants. Pour un budget plus faible, vous pouvez trouver un mobil home d’occasion de qualité. Les coûts sont alors bien plus abordables à l’achat. Sur le marché, vous pourrez trouver un mobil home de seconde main qui coûte entre 10 000 et 30 000 euros ou même un peu moins.

En dehors de l’achat, il vous faudra en général faire quelques travaux de rénovation. Vous pouvez par exemple décider de refaire la terrasse de l’habitation. Dans ce cas, il faudra entre 2000 euros et 4000 euros en moyenne pour une surface de 10 à 20 m². De plus, vous devez prévoir les frais annexes liés au transport, à la mise en place et à la location d’un emplacement (1500 à 7 000 € par an).

Rentabilité d’un investissement dans un mobil home

Pour bénéficier d’une forte demande locative, choisir un bon emplacement est nécessaire. Un mobil home bien équipé sur une aire de camping étoilé par exemple vous donne plus de chances de trouver des locataires de février à novembre surtout.

Les divers avantages qu’offre l’investissement favorisent également une bonne rentabilité si les règles sont bien suivies. Par exemple, les propriétaires n’ont pas à payer la taxe foncière et la taxe d’habitation.

Vous pouvez récupérer la TVA de 20% à l’achat et un acte notarial n’est pas nécessaire. Les frais qui y sont liés sont donc inexistants pour votre transaction. De plus, avec le statut LMNP (location meublée non professionnelle), vous pouvez diminuer le montant des impôts que vous aurez à payer.

Quand on tient compte de tous ces facteurs, vous pouvez obtenir une rentabilité de 10% et un cash-flow de 100 à 200 euros.

Les risques et contraintes dont il faut tenir compte

Avant d’investir dans un mobil home, le facteur le plus important qu’il faut analyser est la demande locative. D’une manière générale, la demande locative n’est pas constante, puisque c’est un logement de tourisme. Elle est parfois grande et parfois elle devient presque inexistante.

Un autre risque fréquent est la perte de votre emplacement. Un mobil home ne peut qu’être aménagé sur un lieu de camping ou à des emplacements prévus à cet effet. Le fonctionnement des emplacements est réglementé par chaque gérant et non par des normes étatiques. Il peut donc arriver que les gérants de ces terrains décident de réduire le nombre de logements présents sur leur domaine.

Enfin, le prix de la location en fonction de la demande et de l’environnement économique varie d’une année à une autre. Cela peut diminuer votre rendement.

Que retenir ?

Le prix d’achat de votre mobil home, les travaux de rénovation nécessaires, la localisation de la construction et l’importance de la demande locative sont autant de paramètres qui influencent la rentabilité de votre investissement. L’accompagnement d’un professionnel peut vous aider à réduire les risques d’échec pour un tel projet.